Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Pass sanitaire exigé, public limité et "nocturnes" sous couvre-feu : Roland-Garros à nouveau chamboulé

Maxence GEVIN
Publié le 12 mai 2021 à 15h31, mis à jour le 12 mai 2021 à 16h07
Confrontation entre Nadal et Del Potro lors de Roland-Garros 2019.

Confrontation entre Nadal et Del Potro lors de Roland-Garros 2019.

Source : CHRISTOPHE SIMON / AFP

RÉCAP' - À moins de trois semaines du début du tournoi, les organisateurs du Grand Chelem parisien ont précisé ce mercredi les contours du protocole sanitaire mis en place pour accueillir le public malgré les restrictions.

L'échéance se rapproche. Débutant le 30 mai prochain à Paris, Roland-Garros va vivre une nouvelle édition perturbée par le Covid-19. Contrairement à l'année passée où il avait été décalé à l'automne, le tournoi 2021 se jouera (presque) comme d'habitude, à cheval sur les mois de mai et juin. Un protocole sanitaire strict va toutefois être déployé. Les organisateurs du Grand Chelem français en ont dévoilé les modalités ce mardi. 

5000 spectateurs d'abord, 13.000 ensuite

Premier point, et non des moindres, l'emblématique site de la Porte d'Auteuil pourra accueillir jusqu'à 5388 spectateurs par jour jusqu'au 8 juin inclus. À partir du 9 juin, cette jauge sera relevée à 13.146 personnes, soit 65% de la capacité totale du complexe. 

Les spectateurs seront répartis entre les différents courts, les espaces ayant été divisés en six établissements recevant du public en plein air (ERP-PA) : le court Philippe-Chatrier, le court Suzanne-Lenglen, le court Simonne-Mathieu, les courts 2 à 5, les courts 6 à 9 et les courts 10 à 14. Une "libre circulation" sera toutefois permise entre les différents ERP-PA, a indiqué le président de la Fédération française de tennis (FFT) Gilles Moretton qui prévoit "des contrôles" pour que les jauges sur chaque court ne soient jamais dépassées.

Pass sanitaire obligatoire

Pour pouvoir assister aux rencontres, le pass sanitaire sera exigé. Les spectateurs devront ainsi présenter "soit le résultat d'un test négatif PCR ou antigénique de moins de 48 heures, soit un certificat de vaccination, soit un certificat de rémission, c'est-à-dire la production d'un résultat de test positif de plus de deux semaines et de moins de six mois", a précisé la directrice générale de la FFT, Amélie Oudéa-Castéra.

Pas de dérogation au couvre-feu

Enfin, faute d'avoir obtenu une dérogation au couvre-feu, une très grande majorité des sessions nocturnes, les premières dans l'histoire du tournoi parisien, se joueront à huis-clos. Seule exception, celle du 9 juin, la dernière prévue, lors de laquelle 5000 personnes pourront être présentes. Pour rappel, le couvre-feu va être repoussé à 21h à partir du 19 mai puis à 23h à partir du 9 juin. 

Au total, la FFT compte vendre 118.611 billets cette année, contre environ 500.000 en 2019, dernière édition avant la pandémie. "C'est incontestablement un manque à gagner très significatif par rapport à une édition normale. Il y aura un travail très important sur l'assainissement de la situation financière", a pointé Amélie Oudéa-Castéra.

Lire aussi

Aucune précision quant à une potentielle bulle sanitaire pour les joueurs n'a en revanche été communiquée par les organisateurs. Néanmoins, tous seront tenus de se loger dans l'un des deux hôtels officiels, comme en 2020. Plusieurs séries de tests anti-Covid devraient aussi être effectuées. 

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.


Maxence GEVIN

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info