Tour de France 2015 : Romain Bardet, la victoire en souffrant

Hamza Hizzir
Publié le 23 juillet 2015 à 19h51
Tour de France 2015 : Romain Bardet, la victoire en souffrant

CYCLISME - Avant de s'imposer en solitaire à Saint-Jean-de-Maurienne ce jeudi, à l'issue de la 18eme étape, Romain Bardet (24 ans) a connu bien des galères... Sans doute à l'origine de cette victoire et de son retour dans le top 10.

Au début de l'ascension du col du Glandon, on n'aurait pas donné cher de sa peau. Un temps décroché au moment d'aborder la plus grosse difficulté de cette 18e étape , ce jeudi, Romain Bardet pédalait peut-être avec l'énergie du désespoir. Mais pas avec celle du dépit : un peu plus haut, à quelques hectomètres de ce sommet, l'Auvergnat de 24 ans a placé l'accélération fatale, avant de faire la différence sur ses poursuivants dans la descente. Résultat : une victoire d'étape après 37 km en solitaire. Et le prix de la Combattivité du jour, comme une évidence. Surtout quand on se remémore ses récentes mésaventures, qui en auraient fait plier plus d'un.

La consécration après deux podiums frustrants

Initialement, l'Auvergnat d'AG2R La Mondiale, 6e de la Grande Boucle 2014, attendait encore les Pyrénées pour se mettre en valeur cette année. Il les a arpentées malade et a concédé un retard rédhibitoire dès les deux premières étapes de montagne, les 14 et 15 juillet. Et puis le 16, jeudi dernier, on l'a vu... jouer la gagne. Une démonstration de force de caractère qui l'a vu prendre 12 minutes d'avance sur le maillot jaune, Christopher Froome... et craquer dans la montée finale du Plateau de Beille face aux grimpeurs Joaquim Rodriguez et Jakob Fuglsang. Sa belle 3e place ne le console pas. Peut-être parce qu'il sent que le pire est encore à venir.

EN SAVOIR + >>  Romain Bardet et Pierre Rolland portent la France au sommet

Deux jours plus tard, à Mende, c'est pire : il fait la course en tête en compagnie de Thibault Pinot jusqu'aux derniers mètres... avant de voir Stephen Cummings les planter tous deux sur le fil . La gorge serrée par l'émotion et cette nouvelle 3e place, il lâche : "Je suis écoeuré. Je manque encore une victoire d’étape. Je n'ai même pas les mots... Je commençais à être dans le dur. J'ai attaqué dès le pied. Je l'ai payé sur le haut. Je ne connaissais pas vraiment la montée. Je cible les étapes. Il en reste dans les Alpes mais ça prend beaucoup d’énergie de prendre les échappées. C'est extrêmement décevant de manquer une occasion comme ça."

Le top 10 n'est plus un mirage

Bon gré mal gré, il remonte pourtant à la 12e place au général, juste avant de débarquer dans les Alpes. Interrogé sur ses misères pyrénéennes durant la journée de repos à Gap , mardi, il fait alors montre de plus de recul : "J'ai beaucoup souffert de la chaleur. C'est un facteur que j'ai sous-estimé. Quand on vient pour jouer une grosse place au général et qu'on perd les pédales dans un col, c'est comme un château de cartes qui s'effondre. J'ai été atteint moralement, il a fallu passer outre. J'ai pu constater ensuite que, quand je me retrouve à l'avant, les jambes sont là." Le top 10 ? "Il y a pas mal d'écart. On voit déjà des équipes rouler derrière des coureurs classés 8e ou 9e. J'espère surtout gagner une étape, c'est mon objectif en cette fin de Tour. Je préfère rester mesuré."

À LIRE AUSSI >>  Raymond Poulidor et Bernard Hinault jugent la nouvelle génération (dont Romain Bardet)

Il n'a pas tort. Le lendemain, il retrouve, à l'occasion de la 17e étape entre Digne-les-Bains et Pra-Loup , exactement le même parcours que celui où il s'est imposé il y a un mois, sur le Critérium du Dauphiné. Et finit... 36e, à dix minutes du vainqueur. "Je me suis retrouvé en hypoglycémie après 45 km et j'ai fini au courage. Mes coéquipiers m'ont soutenu. Je n'étais pas du tout dedans, pas du tout content de mes jambes. J'ai du mal à gérer la journée de repos", confie-t-il, après coup. Vingt-quatre heures plus tard, ce jeudi, sa victoire pleine de panache le réexpédie dans le top 10. En cyclisme aussi, il faut souffrir pour être beau.


Hamza Hizzir

Tout
TF1 Info