Tour de France 2016 - On boucle la 4e étape : Coquard battu à la photo-finish par Kittel, un peloton ultra-solide

Adrien Chantegrelet
Publié le 5 juillet 2016 à 18h05
Tour de France 2016 - On boucle la 4e étape : Coquard battu à la photo-finish par Kittel, un peloton ultra-solide
L'essentiel

TOUR DE FRANCE – Le sprint de la 4e étape du Tour s’est une nouvelle fois joué à la photo finish. Au coude à coude avec Bryan Coquard, Marcel Kittel a finalement remporté ce mardi à Limoges l’étape la plus longue de cette Grande Boucle 2016. Peter Sagan reste en jaune.

Le vainqueur de l’étape :
Se quitter pour mieux se réconcilier. Absent du Tour de France ces deux dernières années, Marcel Kittel a retrouvé son premier amour cet été avec la ferme intention de renouer avec le succès en France. Déjà vainqueur de huit étapes de la Grande Boucle par le passé (4 en 2013, 4 en 2014), le coureur allemand a démontré qu’il était bel et bien redevenu un cador du sprint mondial en devançant les grosses jambes du peloton et notamment le Français Bryan Coquard, battu d’un boyau à Limoges ce mardi après-midi lors de l’étape la plus longue du Tour 2016 (237 kilomètres).
 

Le Français du jour :
Septième à l’issue de la première étape, troisième lundi après-midi, deuxième ce mardi. Bryan Coquard se rapproche doucement mais sûrement de cette victoire qu’il convoite tant, sur la route du Tour. Ce mardi, à Limoges, le coureur de Direct Energie s’est longtemps fait discret, avant de surgir comme une balle à 500 mètres de l’arrivée, remontant un par un chacun de ses concurrents. Revenu à hauteur de Marcel Kittel, Coquard faisait forte impression et pensait avoir bien décroché le plus beau succès de sa carrière. Finalement battu à la photo-finish, d’un boyau, Coquard aura certainement à cœur de rebondir malgré la déception liée à cette deuxième place. Les occasions ne manqueront pas.
 

Le héros du jour :
Après quatre jours de course, le peloton vit un début Tour de France plutôt paisible. Alberto Contador, victime de deux chutes en l’espace de deux étapes, ne sera pas forcément de notre avis, mais force est de constater qu’au soir de la 4e étape, les 198 coureurs qui se sont élancés du Mont Saint-Michel sont toujours en lice ! Cette performance n’avait plus été réalisée depuis le Tour de France 2005 à l'issue duquel 155 coureurs avaient finalement rallié les Champs-Elysées. Chapeau messieurs.