Tour de France - On boucle la 16e étape : et de deux pour Julian Alaphilippe !

Yohan ROBLIN
Publié le 24 juillet 2018 à 17h18, mis à jour le 24 juillet 2018 à 17h40
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

RÉCAP' - Pour la première étape dans les Pyrénées du Tour de France 2018, les coureurs ont arpenté mardi les pentes entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon. Un tracé qui a fait le bonheur du Français Julian Alaphilippe, parti dans l'échappée, qui a profité de la chute de Yates dans la descente finale pour s'imposer. C'est sa deuxième victoire d'étape dans cette Grande Boucle après celle acquise au Grand-Bornand.

Au lendemain de l'ultime journée de repos, le Tour a repris la route pour sa troisième et dernière semaine de course. Ce mardi 24 juillet, le peloton s'est attaqué aux Pyrénées, avec une étape entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon (218 kilomètres). Une journée marquée par une neutralisation de la course à 188 kilomètres de l'arrivée. Des agriculteurs avaient placé des bottes de paille au milieu de la chaussée pour barrer la route aux coureurs. Des gaz lacrymogènes ont été tirés pour les disperser et ont touchés les coureurs. Finalement, après un arrêt d'une dizaine de minutes, l'ensemble du peloton a pu repartir pour finir l'étape du jour. 

Le vainqueur du jour

Parti dans l'échappée à 154 kilomètres de l'arrivée, Julian Alaphillippe (Quick-Step) est allé chercher sa deuxième victoire d'étape sur ce Tour de France 2018. Le coureur, affublé du maillot à pois, a tenu le choc jusqu'au bout. Il a finalement profité d'une chute d'Adam Yates (Michelton-Scott), maillot blanc du Tour 2016, dans la descente finale vers Bagnères-de-Luchon pour s'imposer en solitaire sur la ligne d'arrivée. Excellent descendeur, le Français a bouclé les dix derniers kilomètres à une vitesse moyenne de 58,3 km/h, avec une pointe à 93,4 km/h. 

Le Français du jour

"Je vais tout faire pour défendre" le maillot à pois. Julian Alaphilippe a donc joint les actes aux mots. Ce mardi 24 juillet, sur la route menant le peloton à Bagnères-de-Luchon, le coureur de la Quick-Step a fait ce qu'il fallait pour conserver son maillot de meilleur grimpeur sur ce Tour 2018. Passé en tête de la Côte de Pamiers et du Col de Menté, le Français a assuré les passages dans les points aux sommets du Col de Portet-d'Aspet et du Col du Portillon. À la veille de la 17e étape, l'avant-dernière de montagne et l'ascension inédite du Col de Portet, il accroît son avance sur son compatriote Warren Barguil (Fortunéo), lauréat l'année dernière.

À suivre

Soixante-cinq kilomètres. Au-delà de la formule, qui en fait le parcours en ligne la plus courte depuis plus de 30 ans, la 17e étape entre Bagnères-de-Luchon et Saint-Lary-Soulan devrait offrir une "journée dynamite". Au menu : une concentration de difficultés et la montée du Col de Portet (16 km à plus de 8% de moyenne), plus longue, raide et haute que l'Alpe d'Huez.

Tour de France 2018 : la 17e étape dans l'oeil d'Arnaud DémareSource : Sujet JT LCI
JT Perso

Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info