Covid-19 : la France face à la 7e vague

Covid-19 : le rebond épidémique menace-t-il le Tour de France ?

Léa Prati
Publié le 11 juillet 2022 à 8h07
JT Perso

Source : TF1 Info

Trois coureurs ont été testés positifs au Covid-19, dont le Français Guillaume Martin.
Ils ont dû déclarer forfait avant le départ de la 9ᵉ étape.
Les résultats des tests effectués sur l'ensemble des coureurs hier devraient tomber ce lundi 11 juillet.

Le Covid-19 a frappé plusieurs coureurs. Après Geoffrey Bouchard (AG2R Citröen) et le Norvégien Vegard Stake Laengen (UAE-Emirates), c'est au tour du Français Guillaume Martin (Cofidis) d'avoir été testé positif au Covid-19, dimanche 10 juillet. 

"J'ai seulement un très léger mal de gorge, c'est frustrant. J'avais hier (samedi) de très bonnes sensations à l'arrivée de l'étape à Lausanne. Je sentais même que je montais en pression", avait expliqué Guillaume Martin, alors 14e au classement général avant son abandon. Lui et les deux autres coureurs ont dû déclarer forfait, quittant la course avant le départ de la 9ᵉ étape

Ce lundi 11 juillet marque une journée de repos, l'ensemble des coureurs ont été testés dimanche. Les résultats devraient tomber ce matin. Bien que les trois coureurs soient les premiers à avoir été testés positifs, le peloton redoute désormais une multiplication du nombre de cas, qui pourrait mettre en péril la 109e édition du Tour de France.

Un protocole anti Covid-19 actualisé

Pour l'édition 2022 du Tour de France, l'Union cycliste internationale (UCI) a allégé le protocole sanitaire contre le Covid-19. Elle y expose clairement la possibilité de laisser en course un cycliste positif au Covid-19. "Dans le cas de la survenue au sein d’une équipe d’un cas de Covid-19 confirmé par un test antigénique puis par un test PCR (qu’il s’agisse d’un coureur ou d’un membre du personnel), la décision d’isolement éventuelle sera prise de manière collégiale par le médecin de l’équipe concernée, le médecin Covid-19 de l’épreuve et le directeur médical de l’UCI, sur la base des éléments cliniques disponibles. Celle-ci sera prise à la majorité du panel", expose l'UCI dans un communiqué publié le 28 juin. Dans le cas du Français Guillaume Martin, sa charge virale était jugé trop risquée pour continuer, bien qu'il soit quasi asymptomatique. 

Aussi, les tests sont désormais obligatoires avant le départ et lors des deux journées de repos de l'épreuve, coureurs et personnel d'équipes compris. Dimanche 11 juillet, l'ensemble de peloton a donc été testé par les membres de l'organisation. Les résultats devront tomber ce matin. "Le Covid ? J'ai été testé la dernière fois il y a deux jours quand on a eu un coureur positif dans l'équipe. On garde les doigts croisés pour le test d'aujourd'hui (dimanche 11 juillet). Ce que je peux dire, c'est que nous faisons très attention, avec un coureur par chambre. On espère rester en sécurité", expliquait Tadej Pogačar qui a conservé son maillot jaune lors de la 9e étape. 

Lire aussi

Malgré les nombreuses précautions prises par les différentes équipes, la crainte de revoir l'immense cluster du Tour de Suisse se reformer sur le Tour de France demeure dans toutes les têtes. Quatre équipes et une trentaine de coureurs avaient été obligés de quitter la course au départ de la 6e étape. "Ça fait un peu peur de se dire qu'on peut être mis hors course avec le Covid. On a tous une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Ce sont les règles du jeu. On fait très attention avec l'équipe, on a un protocole strict", expliquait David Gaudu, 5e et premier Français au général.


Léa Prati

Tout
TF1 Info