"Une poignée de crétins" : la colère d'Alizé Cornet, sifflée à Roland-Garros

Benoit Leroy, avec AFP
Publié le 28 mai 2022 à 18h00
JT Perso

Source : TF1 Info

Samedi 28 mai, Alizé Cornet a été contrainte à l'abandon lors de son match face à Qinwen Zheng.
En conférence de presse, elle s'est montrée émue en évoquant les quelques sifflets qui ont émaillé son départ du court.
Elle a dénoncé "l'injustice" de la réaction de certains spectateurs.

Elle ne digère pas la réaction d'une partie des spectateurs du court Philippe Chatrier. Samedi 28 mai, la n°1 française affrontait la Chinoise Qinwen Zheng (74ᵉ mondiale) dans le cadre du troisième tour du tournoi de Roland-Garros. Menée 6-0 et 3-0, elle a dû abandonner durant le deuxième set en raison d'une douleur à la cuisse. "Ce qui m'a fait le plus de mal, ce n'est peut-être pas la blessure, mais le fait que certains aient osé me siffler quand j'abandonne", a-t-elle expliqué les larmes aux yeux en conférence de presse.

En effet, selon les images du diffuseur, quelques spectateurs présents sur le court ont conspué la joueuse alors qu'elle quittait la terre battue. "Franchement, c'est abusé. Avec tout ce que je donne sur le terrain depuis toutes ces années. Ça aurait été plus facile pour moi de ne pas rentrer sur le court, de ne pas me rendre vulnérable", s'est-elle emportée face à la presse. 

Un public très virulent depuis le début du tournoi

Actuellement à la 40ᵉ place du classement WTA, Alizé Cornet a dénoncé "l'injustice" de la situation. "La plupart des gens comprennent sans doute ce qui m'arrive et sont tristes pour moi. Mais cette poignée de crétins, ça fait mal au cœur", a-t-elle lancé.

Depuis le début de cette édition 2022, les spectateurs de Roland-Garros se sont illustrés à plusieurs reprises par leur virulence à l'encontre de joueurs engagés dans la compétition. Jelena Ostapenko, défaite par Alizé Cornet au deuxième tour, était sortie du court Philippe-Chatrier en se bouchant les oreilles afin de manifester son mécontentement. 

Durant la rencontre, le public l'avait sifflé à plusieurs reprises. À ce moment-là, Alizé Cornet avait estimé que cette situation était plutôt à son avantage. "Le public est là pour ça. Il est assez dur, il faut l'avoir avec nous, ça hue facilement les joueurs et ça peut être dur, mais pas irrespectueux", avait-elle déclaré. Avec cette séquence, la joueuse a peut-être changé d'avis.


Benoit Leroy, avec AFP

Tout
TF1 Info