La finale de la Ligue des Champions au Stade de France a été marquée par des scènes de violence et de chaos.
Plusieurs questions restent sans réponse.
Les ministres de l'Intérieur et des Sports sont auditionnés ce mercredi devant le Sénat.

Un afflux massif des supporteurs de Liverpool, telle est la cause des débordements de ce samedi soir lors de la finale de la Ligue des champions face au Real de Mardid. Pour le prouver, Gérald Darmanin avance un chiffre : 79.000 spectateurs dans les transports en commun. Après vérification, la SNCF décompte 43.000 voyageurs sur les lignes du RER B et D. La RATP en dénombre 26.000 sur la ligne 13, soit un total de 69.200 voyageurs. C'est 10.000 de moins que ce qu'affirme la Place Beauvau.

Autre question : y a-t-il vraiment eu 30.000 à 40.000 spectateurs sans billet ou avec de faux billets ? D'où vient ce chiffre ? Le ministère de l'Intérieur affirme le tenir c de la Fédération française de football. Contactée, celle-ci refuse de confirmer. Elle a néanmoins recensé 2 800 faux billets aux guichets. Selon Gérald Darmanin, il y a une fraude massive et industrielle de la part de Liverpool, ce que conteste le club, la ville et Liam Thorp, journaliste de Liverpool.

Alors, qui sont les fauteurs de troubles ? Trois jours avant la finale, une note de police alertait sur le fait que 50.000 à 75.000 Anglais étaient attendus, certains violents et munis de faux billets. Au total, les forces de l'ordre ont interpellé 106 personnes. Parmi elles, 15 ont été placées en garde à vue, dont aucun Anglais. Et seulement 6 ont comparu mardi devant les tribunaux, principalement des pickpockets. Certains policiers estiment que le dispositif n'était pas adapté.


TF1 | Reportage H. Dreyfus, J. Lacroix-Nahmias, M. Dupont

Tout
TF1 Info