Le 20h

Apnée : à la rencontre d'Arnaud Jerald, le génie des profondeurs

Publié le 4 novembre 2021 à 20h32, mis à jour le 4 novembre 2021 à 23h19
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Arnaud Jerald, 25 ans, est recordman du monde d'apnée. Pour lui, c'est bien plus qu'un sport, une discipline ou une ascèse, c'est un mode de vie et presque une philosophie. Nous l'avons suivi au large de Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

Chaque plongée est un voyage vers un autre monde. Arnaud Jerald, seul face à l'abysse et à ses émotions. Un bref instant et déjà, il faut remonter, retrouver la surface à la seule force des jambes. "Là, il y a une sorte de boom qui se fait au niveau des émotions. C'est un peu comme se réveiller d'un rêve.", lâche-t-il au micro de TF1. Il a commencé à faire de l'apnée dans les calanques de Marseille.

Dans un sport où le pic de forme est aux alentours de 35 ans, à 25, Arnaud Jerald est un prodige de sa discipline, l'apnée en poids constant. À 21 ans, il dépasse la barre symbolique des 100 mètres de profondeur. En juillet dernier, aux Bahamas, il atteint les 117 mètres et signe un record mondial trois mois plus tard en Turquie, il devient champion du monde.

Malgré les titres qu'il a déjà obtenus, pour lui, il n'est pas question de se reposer sur ses lauriers. À peine revenu à Marseille, Arnaud retourne déjà au travail, au Cercle des nageurs où il s'entraîne tout l'hiver. Ce recordman suit des séances particulières avec Antoine Marmigere qui entraîne d'ordinaire les nageurs olympiques. "J'ai eu la chance d'entraîner des grands champions et il est particulier comme la plupart des grands champions le sont.", nous confie son préparateur physique. Des entraînements qui lui ont permis de réduire le temps passé en plongée, de mieux gérer l'ivresse des profondeurs.

Sous l'eau, c'est un peu son environnement naturel, car pour cet hypersensible et grand timide, l'apnée agit comme une thérapie. La saison sportive terminée, vient le moment de se ressourcer. Prendre un peu de distance avec la mer, profiter d'une balade en VTT, ou cuisiner pour ses proches. Que ce soit à la surface ou sous l'eau, Arnaud compte bien poursuivre son rêve et ne se fixe aucune limite pour continuer d'apprivoiser les profondeurs.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info