Vendée Globe 2020 : l’Everest des mers

Au cœur du Vendée Globe : dans l'océan indien, "la mer est vraiment grosse"

Publié le 4 décembre 2020 à 1h08, mis à jour le 4 décembre 2020 à 11h28
JT Perso

Source : Vendée Globe

L'essentiel

A l'issue de la journée de jeudi sur le Vendée Globe, certains navigateurs partagent leur expérience sur l'océan indien où les éléments sont déchaînés.

Dans le groupe de tête, Damien Seguin, à bord de son Apicil, décrit l'ambiance Grand Sud : "La mer est vraiment très grosse. On voit derrière, ça monte bien, ça déferle en haut des vagues. Quand le bateau accélère, il accélère. Il y a quasiment 30 noeuds".

Louis Burton, ravit de sa place, nous offre les images d'un Sud un peu différents, avec un peu de soleil mais tout aussi violent. Il nous confie : "On est content d'être deuxième. Pourvu que ça dure. Pour l'instant, on est à 100%".

La détresse de Sam Davies est violente, après avoir heurté un ofni. La navigatrice britannique fait route au Nord pour trouver une météo plus clémente. Voie d'eau à bord, sa quille a visiblement souffert. Elle nous rassure : "C'est pas terrible! Heureusement, j'ai une super équipe qui est en train de me rassurer énormément. Parce qu'il faut que j'arriverai à mettre le bateau à l'abri, en sécurité."

A l'issue de cette vingt-cinquième journée, voici le classement :

1- Charlie Dalin (FRA/Apivia)

2- Louis Burton (FRA/Bureau Vallée)

3- Thomas Ruyant (FRA/LinkedOut)

4- Damien Seguin (FRA/Apicil)

5- Yannick Bestaven (FRA/Maître CoQ)

Chaque jour, LCI vous fait revivre les dernières 24 heures de la neuvième édition du Vendée Globe. Ce journal de bord est à retrouver du lundi au samedi, à 00h05, sur le canal 26. Un portrait de skipper sera en outre diffusé le dimanche à la même heure.


Tout
TF1 Info