Paris FC-Lyon arrêté : l'OL interdit de déplacements ses groupes de supporters "jusqu'à nouvel ordre"

E. Ro
Publié le 18 décembre 2021 à 13h15
JT Perso

Source : TF1 Info

SANCTIONS - L'Olympique Lyonnais a indiqué ce samedi vouloir porter plainte et avoir commencé à exploiter les images afin de sanctionner les supporters responsables.

"L’Olympique Lyonnais décide d’interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matchs à l’extérieur". Au lendemain de nombreux incidents survenus en tribunes du match de Coupe de France qui l'opposait au Paris FC club, l'Olympique Lyonnais a condamné ces actes violents et annoncé des sanctions dans un communiqué.

"Plus que jamais, nous devons éradiquer ces phénomènes de hooliganisme et bannir tous ceux qui sont ennemis, par leurs actes, du football, mais aussi des clubs dont ils se revendiquent. Dans ce contexte, jusqu'à nouvel ordre, et jusqu'à ce que la lumière soit faite sur l'identification des auteurs (des débordements vendredi, NDLR), l'Olympique Lyonnais décide d'interdire de déplacement les groupes de supporters pour les matchs à l'extérieur", a écrit le club. 

Des "sanctions maximum, y compris la radiation de stade à vie"

Vendredi soir, le match a été définitivement interrompu, alors que le score était de 1-1 à la mi-temps, après des jets de fumigènes aux abords du parcage lyonnais, des bagarres et des mouvements de foule qui ont entraîné le déploiement de forces de l'ordre venues prêter main forte aux stadiers.

L'OL a aussi indiqué que les équipes de sécurité du club ont commencé à analyser les images afin de "sanctionner chacune des personnes qui sera identifiée". Le club "appliquera avec force et détermination les sanctions maximums, y compris la radiation de stade à vie", a-t-il martelé. 

Pour l'OL, "les individus impliqués n’ont pas leur place dans un stade, la violence ne peut plus être tolérée dans les stades". C'est pourquoi ceux-ci devraient "faire l’objet d’aménagements technologiques et être mieux organisés pour identifier les fauteurs de troubles". L'Olympique Lyonnais va porter plainte contre ces violences et a appelé "l'ensemble des acteurs du football" à les condamner.

Lire aussi

Le président de la Fédération française de football (FFF) Noël Le Graët a, lui aussi, dénoncé des incidents "intolérables" et salué la décision de l'arbitre d'arrêter le match. Les "fauteurs de trouble doivent être chassés des enceintes sportives", a-t-il estimé.


E. Ro

Tout
TF1 Info