Coupe du monde : comment les Croates espèrent maîtriser Lionel Messi

Publié le 12 décembre 2022 à 19h13

Source : TF1 Info

Résiliente sur le plan mental et solide défensivement, la Croatie s'est hissée pour la deuxième fois consécutive en demi-finale de la Coupe du monde.
Dans le dernier carré, elle va croiser le fer avec l'Argentine de Lionel Messi (mardi, 20h, au Lusail Stadium).
Zlatko Dalic ont donné de premières indications sur le plan qu'ils comptent mettre en place pour limiter l'influence de la "Pulga".

Un sacré mal de tête. Portée par un immense Lionel Messi, auteur de 4 buts et 2 passes décisives (sans compter les multiples accélérations tranchantes et un coup de rein retrouvé), l'Argentine s'est hissée jusqu'en demi-finale de cette Coupe du monde 2022. La "Pulga" est un peu l'arbre qui cache la forêt dans une Albiceleste certes solide défensivement mais relativement décevante offensivement. Les incertitudes qui règnent autour du poste du N°9, avec un Lautaro Martinez écarté au profit du jeune Julian Alvarez, illustrent bien ce problème. Logiquement, leur prochain adversaire, la Croatie, tente de trouver la meilleure alternative pour contrecarrer les desseins du septuple Ballon d'or, et ainsi museler son équipe. 

"Fermer les espaces"

Si certaines formations optent pour un marquage individuel contre la star argentine, la Croatie a autre chose en tête. Une telle stratégie n'est "pas une bonne chose", analyse Zlatko Dalic. Il faut plutôt "l'empêcher d'avoir le ballon et lui fermer les espaces", estime le sélectionneur croate. "Nous savons combien il court, combien il aime jouer avec le ballon au pied et la clé de notre phase défensive sera la discipline. Si nous répétons la même chose que contre le Brésil, c'est-à-dire que nous sommes proches [de lui], nous n'avons rien à craindre", explique-t-il encore. 

Le technicien compte certainement sur l'activité de son milieu de terrain Luka Modric-Marcelo Brozovic-Mateo Kovacic - le "meilleur du monde", selon lui - pour limiter le nombre de ballons que touchera l'ancien joueur du FC Barcelone. Le trio a également montré, notamment contre le Brésil, qu'il pouvait se révéler redoutable lorsqu'il fallait harceler un adversaire, même quand celui-ci a récupéré le cuir. En outre, si les situations l'imposent, il existe toujours la possibilité d'effectuer des prises à deux ou à trois. En deuxième lame, la charnière centrale Dejan Levran-Josko Gvardiol a donné de sérieuses garanties depuis le début de la compétition. L'impact physique des deux joueurs et leur science de l'anticipation ont de quoi gêner Lionel Messi. Sans parler du dernier rempart Dominik Livakovic, véritable révélation. 

L'Argentine, "une équipe extraordinaire"

Dans tous les cas, rappellent les Vatrenis, ce n'est pas un joueur, mais bien une équipe qu'ils vont affronter mardi (20h, en direct sur TF1 et en live commenté sur TF1Info). "Messi est en grande forme et l'Argentine est une équipe extraordinaire, équilibrée, compacte", met en avant Zlatko Dalic. "Ils ont aussi quelques jeunes joueurs talentueux et ils semblent très dangereux", ajoute-t-il, en référence, sans doute, à Enzo Fernandez - qui s'est affirmé comme un indiscutable au cours de ce Mondial. 

Même son de cloche du côté de Bruno Petkovic. "Ce n'est pas dans notre habitude de nous concentrer sur un seul joueur. Nous allons essayer de les arrêter en tant qu'équipe. [...] L'Argentine, ce n'est pas que Messi. Ils ont beaucoup de très bons joueurs. C'est toute l'équipe d'Argentine qu'il faut arrêter", souligne l'attaquant du Dynamo Zagreb, buteur salvateur contre le Brésil (1-1, 4-3 t.a.b).

Pour trouver le bon équilibre, les Croates pourront aussi s'appuyer sur leur dernière confrontation contre les Argentins, en 2018. Lors de la phase de poule de la Coupe du monde 2018, l'équipe au damier avait largement dominé son adversaire (3-0). "C'était un match différent. Ça n'était pas décisif. Demain, ça sera un grand match, surtout pour l'Argentine. On joue pour une finale et personne ne calculera ses efforts", estime toutefois le coach croate."Ils ont plus la pression que nous. Je suis optimiste de nature. J'ai confiance en mes joueurs, en leurs qualités et en leur force de caractère", ajoute-t-il. Le message est passé. 

Suivez avec nous cette demie, diffusée sur TF1 (20h) ainsi qu'en vidéo et en intégralité sur MYTF1


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info