L'Argentine a dominé la Croatie en demi-finale de la Coupe du monde de football (3-0), mardi 13 décembre.
En Argentine comme au Qatar, les supporters argentins ont explosé de joie au moment du coup de sifflet final.
Lionel Scaloni est tombé dans les bras de Lionel Messi à la fin de la rencontre.

À Lusail, comme à Buenos Aires, 13.000 kilomètres plus loin, la Terre a tremblé, ce mardi 13 décembre. Peu après 22h, lorsque l’arbitre de cette demi-finale de la Coupe du monde entre la Croatie et l’Argentine (0-3) a sifflé la fin du match, les Argentins ont explosé de joie. Car pour la sixième fois de son histoire, leur pays est en finale de la Coupe du monde de football. 

Depuis le début de la compétition, lorsque l’on observe les tribunes, les Argentins donnent l’impression de jouer à la Bombonera, le stade mythique de Boca Juniors. Si le nombre de spectateurs présents au Qatar y est pour beaucoup, l’élément le plus frappant depuis le début de ce Mondial 2022 reste l’amour quasiment démesuré des fans argentins pour cette Albiceleste.

Ainsi, à Buenos Aires, dès le coup de sifflet final, une foule impressionnante a commencé à converger vers l'Obélisque, monument iconique au centre-ville et lieu traditionnel des célébrations. Dans la foule, des drapeaux, des fumigènes, et sur fond de klaxons, entre les chansons, une clameur récurrente : "Messi, Messi".

De l'émotion, il y en avait à Buenos Aires, mais aussi sur le visage de Lionel Scaloni. Le sélectionneur de l’Argentine et Lionel Messi se sont étreints sur la pelouse du Lusail Stadium. Impassible au moment du coup de sifflet final, Scaloni n’a pas réussi à retenir ses larmes lorsqu’il est tombé dans les bras de son joueur. Une séquence émouvante. Dans les vestiaires, après le match, les joueurs argentins ont chanté, dansé et célébré leur qualification en finale de la Coupe du monde, eux qui affronteront le vainqueur du match entre la France et le Maroc, qui se jouera mercredi soir à 20h (en direct sur TF1 et TF1info).


Julien MOREAU

Tout
TF1 Info