Le Tour de France femmes multiplie les gamelles en tout genre depuis son départ au pied de la Tour Eiffel.
Une nouvelle chute, impliquant une trentaine de coureuses, est survenue sur la 5e étape, jeudi 28 juillet.
L'une des accidentées, la Danoise Emma Norsgaard (Movistar), a été poussée à l'abandon.

Ce n'est pas la première, ce n'est sans doute pas la dernière. Mais c'est sûrement la plus impressionnante depuis le départ de la déclinaison féminine du Tour de France. Un gros carambolage a eu lieu, jeudi 28 juillet, sur la 5e étape de la Grande Boucle femmes, reliant Bar-le-Duc à Saint-Dié-des-Vosges. Alors que le peloton roulait à vive allure, à plus de 44 km/h selon le compte Twitter Le Tour Data, au moins une trentaine de coureuses sont tombées, formant un monticule de vélos sur la route.

Dans cette chute massive, survenue à 45 kilomètres de l'arrivée et impliquant aussi la championne du monde 2017 de cyclisme sur route Chantal Blaak et la championne de Belgique 2020 Lotte Kopecky (SD Worx), c'est Emma Norsgaard (Movistar) qui a payé le plus lourd tribut. Citée parmi les favorites du jour, la Danoise, lourdement touchée à l'épaule gauche, est restée longtemps au sol. Elle a été prise en charge par l'équipe médicale du Tour, précipitant son retrait de la course.  

Ce début de Tour est marqué par de multiples chutes. Après l'abandon de Alana Castrique (Cofidis), tombée sur les Champs-Élysées lors du premier jour de course, la 2e étape entre Meaux et Provins a vu, en autres, Marta Cavalli, deuxième du dernier Giro, être violemment fauchée par l'Australienne Nicole Frain, à 25 kilomètres de la ligne d'arrivée. Mercredi 27 juillet, un drame a même été évité de justesse. La championne d'Espagne Mavi Garcia (UAE Team ADQ) est passé à deux doigts de se faire écraser. Elle a percuté violemment la voiture de son directeur sportif qui arrivait par l'arrière. Une belle frayeur, une de plus.


Y.R.

Tout
TF1 Info