La presse argentine aux anges après la victoire de Messi et sa bande

Julien Moreau avec AFP
Publié le 19 décembre 2022 à 7h01

Source : JT 20h WE

L’Argentine a remporté la Coupe du monde de football, ce dimanche 18 décembre.
La presse argentine a utilisé les superlatifs pour qualifier la prestation de son équipe nationale face à la France (3-3, 4-2 t.a.b).
Les médias argentins ont aussi congratulé la légende de tout un peuple : Lionel Messi.

Champions du monde. Cette phrase a été reprise par l’ensemble des médias argentins depuis le succès de l’équipe d’Argentine face à la France en finale de la Coupe du monde (3-3, 4-2 t.a.b), ce dimanche 18 décembre. La presse a rendu hommage au génie de Lionel Messi, le guide de l'Albiceleste.

La photo de Messi avec le trophée et celle de toute l'équipe argentine criant sa joie lors des festivités d'après match se sont
retrouvées dans tous les médias et les réseaux sociaux. Les Argentins ont palpité aux rebondissements d'une "finale épique". Cette expression a été la plus reprise pour évoquer le score de 3-3 après prolongation puis la fatidique séance des tirs au but.

"Gloire éternelle à Messi" titre une chronique d'Olé, traduisant le sentiment général en Argentine, qui attendait, depuis près de vingt ans, le sacre mondial de son célèbre numéro 10. Ce dernier a définitivement rejoint Diego Maradona au Panthéon des dieux du football. "Nous sommes champions du monde dans la finale la plus excitante de l'histoire. Dans une finale que personne ne peut imaginer. Nous sommes champions du monde malgré Mbappé. Nous sommes champions du monde et nous aurons le temps d'analyser pourquoi nous avons autant souffert pour le devenir (...) Aujourd'hui, Messi devient le meilleur joueur de l'histoire, désolé Diego", peut-on lire dans le quotidien sportif Olé. 

Pour le quotidien argentin La Nacion, l'Albiceleste "touche le ciel". "Le couronnement de la fierté : l'équipe de Messi a remporté la meilleure finale de l'histoire et s'est offert une place au paradis du football. Si le résultat n'a pas d'importance, la seule chose qui compte est la façon dont ils ont laissé leur âme sur le terrain, comment ils sont morts pour chaque ballon, comment ils étaient un derrière le but, comment ils ont souffert jusqu'à leur dernier souffle, comment ils se sont serrés les uns contre les autres pour essayer de défendre quand leur fierté était blessée", a écrit un journaliste du quotidien argentin. Pour les journalistes de la Nacion, trois joueurs ont réalisé un match parfait de bout en bout : Emiliano Martinez, Lionel Messi et Angel Di Maria.

"Finale inoubliable", "délire", "extase", "la meilleure finale de tous les temps", fleurissent dans la presse argentine qui savoure comme il se doit un troisième triomphe planétaire de l'Albiceleste. "Le bonheur d'un pays", évoqué par le quotidien Clarin, résume le sentiment de 47 millions d'Argentins, qui ont crié au doublé de Messi. Ils ont aussi souffert avec le triplé de Mbappé et se sont extasiés devant les arrêts du gardien "Dibu" Fernandez, encore décisif lors de l'épreuve des tirs au but. 

"C'était une finale en apothéose. Dramatique. Inoubliable. Elle sera peut-être inégalable. Avec un Mbappé en mode diabolique, marquant trois buts pour sauver la France d'une raclée. Mais l'Argentine a Messi, qui a marqué deux buts et a été le meilleur du tournoi. Et ils ont Dibu Martinez, qui a été héroïque lors d'une séance de tirs au but", a conclu le quotidien Clarin.


Julien Moreau avec AFP

Tout
TF1 Info