La Coupe du monde 2022 sur TF1

Gonçalo Ramos, le nouveau tireur d’élite portugais qui fait de l’ombre à Ronaldo

par Delphine DE FREITAS
Publié le 7 décembre 2022 à 13h27
JT Perso

Source : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

À seulement 21 ans, l’attaquant de Benfica est entré dans l’histoire du football en inscrivant un triplé de folie face à la Suisse en 8e de finale de la Coupe du monde.
Une prestation d’autant plus remarquable qu’il n’a fait ses débuts avec la Seleção... il y a seulement trois semaines.

Il célèbre ses buts en mimant des pistolets sur lesquels il souffle. Un geste presque évident pour ce fan de westerns qui a tiré plus vite que son ombre en huitième de finale de la Coupe du monde au Qatar. Titulaire avec le Portugal face à la Suisse, Gonçalo Ramos a trouvé le chemin des filets trois fois (17e, 51e et 67e) et a été passeur décisif pour Raphaël Guerreiro. Suffisant pour faire basculer le meilleur buteur du Championnat portugais dans une autre dimension. Alors qu’il n’avait jusque-là joué que 33 minutes dont 20 en amical avec le maillot de la Seleção, la presse mondiale ne parlait que de lui au lendemain d’une prestation éclatante qui a bousculé les statistiques.

Je voulais juste jouer

Gonçalo Ramos

Gonçalo Ramos est le premier joueur du Mondial qatari à avoir réalisé ce que les Anglo-saxons appellent un hat-trick. Il est le plus jeune auteur d’un triplé lors d’un match à élimination directe depuis Pelé en 1958. Il est aussi le premier à avoir inscrit un triplé lors de sa première titularisation en Coupe du monde depuis l’Allemand Miroslav Klose en juin 2002. Le prodige portugais venait alors à peine de fêter… son premier anniversaire. Né le 20 juin 2001 à Olhão dans la région de l’Algarve, au Sud du Portugal, il a grandi avec exemple son père Manuel, ancien joueur professionnel. "Même si je ne l’ai jamais vu jouer, j’ai une passion pour le football grâce à lui", dit-il cité par Globo.

À l’âge de 10 ans, il intègre le Centre de formation de l’Algarve avant de rejoindre le Benfica Campus deux ans plus tard. Il écume les équipes de jeunes jusqu’à faire ses débuts avec la formation principale le 21 juillet 2020. Une apparition là aussi fracassante lors de laquelle il signe un doublé. "Qu’est-ce que ce môme vient de faire ! Fierté", s’est enthousiasmé le club lisboète sur Instagram après l’éclair de génie de son numéro 88 au Qatar. Gonçalo Ramos assure n’avoir "jamais rêvé d'un événement comme ce (mardi) soir, jamais pensé être titulaire et marquer trois buts lors de son premier match". "Je voulais juste jouer", glisse-t-il après la rencontre. 

Il fait mieux que CR7 face au but

En juin, le Portugais évoluait encore avec les espoirs de la Seleção. Fernando Santos l’appelle une première fois en septembre mais ne le fait entrer sur le terrain qu’en novembre contre le Nigeria, après l’avoir intégré à son groupe pour le Mondial. Comme à chacun de ses premiers matches clés, Gonçalo Ramos marque. Mardi, il a inscrit son premier but en Coupe du monde à l’âge de 21 ans. C’est mieux que Cristiano Ronaldo, qui en avait 22. Il a aussi inscrit plus de buts lors de la phase à élimination directe en 17 minutes que CR7 en 514 minutes.

Lire aussi

Le Mondial au Qatar sera-t-il le lieu d’un passage de relais entre deux générations ? La presse spécialisée en est persuadée. Le Guardian affirme que Gonçalo Ramos, titularisé à la place de Cristiano Ronaldo à la pointe de l’attaque, "est le présent et le futur du Portugal". A Bola le qualifie de "démolisseur " sur sa Une. Le quotidien sportif portugais demande ce mardi à ses lecteurs si Fernando Santos doit à nouveau titulariser sa pépite à la place de la légende CR7 lors du quart de finale face au Maroc samedi. L’Équipe avance de son côté que le PSG et son directeur sportif portugais seraient déjà très intéressés par le jeune Benfiquiste. L'avenir lui appartient.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info