La Coupe du monde 2022 sur TF1

Portugal-Suisse : "CR7" sur le banc, sa compagne monte au créneau sur Instagram

par Delphine DE FREITAS
Publié le 7 décembre 2022 à 11h35
JT Perso

Source : Football - Coupe du Monde de la FIFA 2022

En tribunes pour la victoire fleuve de la Seleção face à la Suisse (6-1), Georgina Rodriguez n’a pas apprécié l’absence de son homme dans le onze de départ.
"Quel dommage de ne pas avoir pu profiter du meilleur joueur du monde pendant 90 minutes", a-t-elle écrit.
La sœur aînée de "CR7" a, elle, parlé de "honte" et "d’humiliation".

Il a quitté le terrain seul alors que ses coéquipiers se tombaient dans les bras. Muet devant la presse à l’issue du succès écrasant du Portugal face à la Suisse en huitième de finale (6-1) mardi 6 décembre, Cristiano Ronaldo a réservé sa réaction à ses 500 millions d’abonnés sur Instagram. Évoquant "une journée incroyable" pour son pays avec ce "résultat historique dans la plus grande compétition du football mondial", l’attaquant de la Seleção a salué "une équipe pleine de talent et de jeunesse". Un groupe qu’il n’a rejoint qu’à la 74e minute de jeu, le sélectionneur Fernando Santos ayant choisi de ne pas le titulariser.

Les fans n'ont pas cessé de te réclamer et de crier ton nom

Georgina Rodriguez

De quoi agacer les proches de CR7 qui ne se sont pas privés pour critiquer ce choix tactique, qui s’est pourtant révélé payant pour les Portugais. Le jeune Gonçalo Ramos, qui a pris la place de "CR7" lors de ce 8e de finale, a inscrit le premier triplé du Mondial au Qatar quand Ronaldo n’a marqué qu’une seule fois – sur penalty – lors du tout premier match face au Ghana (3-2). En tribunes depuis le début de la compétition, Georgina Rodriguez a félicité le Portugal pour sa qualification en quarts de finale tout en faisant remarquer que son compagnon manquait à l’appel.

"Alors que les onze joueurs chantaient l’hymne, tous les objectifs étaient tournés vers toi", écrit-elle sur Instagram, filmant de sa place l’équipe portugaise dans laquelle ne figurait pas le père de ses enfants. "Quel dommage de ne pas avoir pu profiter du meilleur joueur du monde pendant 90 minutes. Les fans n'ont pas cessé de te réclamer et de crier ton nom. J'espère que Dieu et ton cher ami Fernando continueront main dans la main et nous feront vibrer une nuit de plus", conclut-elle. À la veille du match, le sélectionneur portugais avait indiqué ne pas savoir s’il titulariserait son capitaine face à la Suisse.

Même le Premier ministre portugais s'en mêle...

Cristiano "est entré sur le terrain avec beaucoup de détermination. Moi, je réfléchis à cette équipe en tant que collectif", a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre, assurant avoir "une relation très proche avec lui". "Je le connais depuis qu'il a 19 ans et nous avons développé une relation forte. L'aspect humain n'a jamais été mal interprété. Je suis sélectionneur, il est joueur, il sait quoi faire pendant le match. Pour moi, il est un joueur très important de la sélection", a-t-il insisté. Mais visiblement pas suffisant pour convaincre Elma Alveiro, la sœur aînée du joueur.

Lire aussi

"Oui, Ronaldo n'est pas éternel. Oui, Ronaldo ne jouera pas toujours. Malheureusement, il ne marque plus de buts maintenant, il est vieux, le Portugal n'a pas besoin de Ronaldo", a-t-elle ironisé dans sa story Instagram. Et d’ajouter : "C’est une honte de faire cette humiliation à un homme qui a tant donné", s’est-elle agacée. 

Signe que le cas Ronaldo est en train de virer à l’affaire d’État au Portugal, le Premier ministre Antonio Costa aussi a été interrogé par le journal Abola sur la mise sur la touche de la star locale. "Pensez-vous que je suis en mesure de parler de Fernando Santos ? Diriger une équipe de la qualité de celle du Portugal doit être très difficile. Je pense qu’il est plus facile de former un gouvernement que de choisir le onze de départ. Fernando Santos fait un excellent travail et nous devons lui faire confiance", a-t-il souligné.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info