Si les Argentins ont célébré leur troisième étoile, certains d'entre eux n'ont pas hésité à déverser leur haine contre Kylian Mbappé.
Lors des célébrations, des journalistes sur place ont rapporté des insultes, parfois racistes, visant le joueur français.
Une vidéo d'un cercueil en carton avec la tête du Bleu, auteur de quatre buts en finale, en train de brûler, a même tourné sur les réseaux sociaux.

Les Argentins ont célébré leur titre, mais certains plus respectueusement que d'autres. Alors que les festivités entourant le retour des joueurs de l'Albiceleste à Buenos Aires ont duré toute la journée de mardi, décrété férié pour l'occasion, de nombreuses insultes visant Kylian Mbappé se sont également faites entendre.

Vague d'insultes et racisme

Le joueur français, auteur de quatre buts contre l'Argentine durant la finale de la Coupe du monde, a effectivement été la cible de toutes les outrances. Après des insultes racistes publiées sur les réseaux sociaux, certains Argentins n'ont pas hésité à réitérer leurs propos en direct à la télévision. La reporter de BFMTV en a fait les frais lorsque lors d'un duplex, lorsqu'un supporter s'est emparé de son micro, en hurlant "Mbappe, la concha de tu madre" (Mbappé, la con de ta mère, ndlr), tandis qu'un autre criait "puto" (pute, ndlr)

Selon la journaliste sur place, "on entend beaucoup d'insultes contre Kylian Mbappé depuis le début du défilé, et notamment des insultes racistes". Une vidéo d'un cercueil en feu à l'effigie du joueur a même circulé sur les réseaux sociaux. Les joueurs argentins eux-mêmes se sont fait remarquer dans ces provocations puisque le gardien Emiliano Martineza défilé avec un bébé avec la tête de Kylian Mbappé dans les bras. Lionel Messi, à ses côtés, ne semble pas déranger par le geste de son compatriote à l'égard de son coéquipier du PSG.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle violence déferle sur le jeune joueur de 24 ans. Celui-ci avait déjà dénoncé des insultes racistes après son tir au but raté contre la Suisse lors du dernier Euro. Au début de cette compétition, un chant raciste de supporters argentins visant notamment Kylian Mbappé et sa famille et diffusé par la chaine payante TyC Sport avait fait réagir. 

À l'issue de la finale, d'autres de ses coéquipiers ont également été visés par des insultes. La Fédération française de football a "condamné" la publication sur les réseaux sociaux de messages "racistes et haineux" envers les joueurs et a annoncé son intention de "porter plainte".


A. Lo.

Tout
TF1 Info