Ligue des champions 2022-2023 : le PSG et l'OM en rêvent

Ligue des champions : PSG-Bayern Munich en 8es, ce sont les probabilités qui le disent

Publié le 3 novembre 2022 à 12h40
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Deuxième de son groupe, malgré sa victoire à Turin (1-2), le PSG risque d'hériter d'un gros morceau en huitièmes de finale de la Ligue des champions.
Avant le tirage au sort, le 7 novembre, le Bayern Munich s'annonce comme l'adversaire le plus probable des coéquipiers de Kylian Mbappé.

Au jeu des probabilités, le PSG peut craindre le pire. Après l'élimination tragique de l'Olympique de Marseille, qui a dit adieu à la Ligue des champions, mais aussi à la Ligue Europa, en s'inclinant à la dernière seconde face à Tottenham (1-2), le club de la capitale sera - comme trop souvent - le seul représentant français en huitièmes de finale. Mais, au moment du tirage au sort, lundi 7 novembre (à 12h, à suivre en direct sur TF1info), les joueurs de Christophe Galtier avanceront exposés. 

En dépit de leur succès sur la Juventus Turin (1-2), mercredi 2 novembre, les Parisiens ont bouclé la phase de poules à la deuxième place. La faute au Benfica Lisbonne, qui lui a chipé la tête du Groupe H dans les derniers instants de l'ultime journée. Par conséquent, Kylian Mbappé et ses coéquipiers sont presque assurés de tomber sur un gros client en février prochain. 

Comment sont calculées les probabilités ?

Sur le papier, en sa qualité de dauphin de Benfica, Paris fait face à sept adversaires potentiels : le Bayern Munich, Naples, Manchester City, Tottenham, Chelsea, le Real Madrid et Porto. Toutefois, le règlement en vigueur fait que les champions de France n'ont pas le même pourcentage de chances d'écoper telle ou telle équipe. En effet, deux clubs d'un même pays ne peuvent se rencontrer en huitièmes de finale. Ainsi, le Bayern Munich ne peut affronter le RB Leipzig, le Borussia Dortmund ou l'Eintracht Francfort, qui ont tous terminés deuxièmes en poules. Le Napoli est dans le même cas, avec le Milan AC et l'Inter. Par ailleurs, deux équipes issues d'un même groupe - le PSG et le Benfica, par exemple - ne peuvent pas se croiser. 

Appliquées à chaque club, ces règles réduisent grandement les possibilités de voir certaines affiches émerger. Ainsi, selon le compte Twitter spécialisé @MisterChip, la probabilité de voir la "MNM" - l'association Messi-Neymar-Mbappé - hériter du Bayern est la plus grande (18,1%). Suivent Naples (17%), City, Tottenham (14,2%) et Chelsea (13,9%). Le Real Madrid (11,3%), dernier bourreau des Parisiens en C1, et Porto (11,2%) sont les adversaires les moins plausibles du PSG.

Pour Julien Guyon, professeur de mathématiques appliquées à l'École des Ponts ParisTech, les probabilités sont - peu ou prou - les mêmes. D'après les calculs de l'enseignant, postés sur le réseau social à l'oiseau bleu, l'équipe de Christophe Galtier a plus de chances de croiser le Bayern Munich (19,46%). Viennent ensuite Naples (17,11%), Chelsea (13,8%), Tottenham et Manchester City (13,88%). Le Real Madrid (10,98%) et le FC Porto (10,79%), là encore, referment la marche.

Petite singularité : si l'affiche PSG-Bayern Munich - remake de la finale de 2020 et des quarts 2021 - est la plus probable pour Paris, elle ne l'est pas pour les Allemands. Les coéquipiers de Kingsley Coman sont crédités de 37,13% (et jusqu'à 39,8%) de chances de retrouver Liverpool, la plus haute probabilité pour un huitième de finale. De quoi laisser Paris dans le flou le plus total.


Yohan ROBLIN

Tout
TF1 Info