Sept à huit

"Je suis chef de village" : Yannick Noah raconte sa vie au Cameroun dans "Sept à Huit"

TF1info | Interview Audrey Crespo-Mara
Publié le 18 juillet 2022 à 9h51
JT Perso

Source : Sept à huit

Discret ces derniers mois dans les médias, Yannick Noah est retourné vivre dans son pays d'origine, le Cameroun.
"Sept à Huit" a rediffusé dimanche l'interview, réalisée début mai par Audrey Crespo-Mara, dans laquelle l'ancien vainqueur de Roland-Garros raconte son nouveau quotidien.

Il a bien quelques cheveux blancs supplémentaires, mais son regard et son sourire n'ont pas changé. Depuis l'an dernier, Yannick Noah est retourné vivre là où il a grandi, au Cameroun. Il a retrouvé le village de son enfance, Etoudi, désormais devenu un quartier de la capitale Yaoundé. "C’est la vie qui veut ça. Retourner au Cameroun a été très fort pour moi. Je reconstruis cette partie de moi, qui était abandonnée et vide", confie le chanteur à Audrey Crespo-Mara dans la vidéo en tête de cet article, une interview réalisée début mai et rediffusée ce dimanche dans l'émission "Sept à Huit".

Il occupe un rôle particulier sur la terre de ses ancêtres. "La tradition veut que le petit-fils devienne le chef du village. Je suis donc le chef du village. C'est peut-être une dizaine de milliers de personnes", explique-t-il. "Pour moi, c’est un peu étrange parce que je me sens très français. [...] Mon rôle consiste à aider comme je peux", ajoute le Franco-Camerounais de 61 ans.

Le tennis et la politique jamais loin

Malgré son éloignement, l'ancien champion n’oublie pas le tennis. "Le fait que je sois capitaine de l’équipe de France (de Coupe Davis) comptait beaucoup pour maman. Elle entendait trop souvent que j'étais un "noir". [.. Que son fils chante la Marseillaise, c’était très important pour elle. Donc, je chantais d'autant plus fort", se souvient-il. Désormais, place à la nouvelle génération. "J’entraîne une petite jeune. Elle joue vraiment, vraiment, bien. Elle a des qualités extraordinaires", raconte-t-il. "Notre rêve fou avec ses parents est, qu'un jour, nous soyons en tribune dans le Central (de Roland-Garros, nldr) pour voir la petite rentrer sur le court". 

Dans un tout autre registre, Yannick Noah donne également son avis sur l'actualité politique brûlante du moment. Lui qui a longtemps été l'une des bêtes noires du FN avait signé, avant la dernière élection présidentielle, une tribune appelant à voter pour Emmanuel Macron. "Je suis métis. Mon destin, c’est de rassembler", justifie- le chanteur,  qui glisse également dans cette interview quelques confidences sur ses enfants. 


TF1info | Interview Audrey Crespo-Mara

Tout
TF1 Info