Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

JO de Tokyo : la délégation française nous a fait vibrer ce vendredi

Publié le 6 août 2021 à 20h38, mis à jour le 6 août 2021 à 23h44
JT Perso

Source : JT 20h WE

Aux JO de Tokyo, la délégation française nous a tour à tour fait vibrer et trembler. Entre la victoire de l'équipe féminine de handball qualifiée pour la finale et la déception de Yohann Diniz, contraint à l'abandon lors du 50 km marche.

À cet instant, il n'y a plus de ballon, plus de match, juste de l'euphorie, leurs rires et leurs larmes se mêlent. Durant ces quelques secondes, il n'y a qu'elles : les handballeuses qualifiées pour la finale olympique contre la Russie le savaient. Toutes nous l'ont affirmé, elles y croyaient. " J'avais dit aux filles qu'on allait aller au bout depuis un bout de temps. J'ai dit à beaucoup de mes proches, beaucoup de personnes et j'y croyais énormément", dit Allison Pineau, équipe de France de handball - JO de Tokyo (Japon).

Y croire même quand les tirs ne rentrent pas, que la défaite s'annonce, que la tristesse renverse les basketteuses françaises. Face au Japon, elles ont perdu, mais il leur reste un match pour obtenir le bronze, et elles peuvent y arriver. Elles en sont convaincues comme le témoigne Endy Miyem, équipe de France de Basketball aux JO de Tokyo (Japon) : "même s'il faut ramper sur le terrain, il faudra le faire parce qu'on n'a pas envie de repartir d'ici avec des regrets. On n'a pas envie de repartir sans médaille".

Il a cru aussi Yohann Diniz, le recordman du monde. Il était en tête du 50 km marche, mais qui doit aussi s'arrêter pour pouvoir s'isoler. Peu à peu son corps lâche, peu à peu sa tête flanche, 2h15 de souffrance, Diniz l'ancien champion du monde abdique. C'était sa dernière course, la fin de son rêve olympique.


La rédaction TF1 Info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info