Tokyo 2021 : des JO sous le signe du Covid

JO de Tokyo : les médailles tricolores de ce lundi

Publié le 2 août 2021 à 20h02
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Nos athlètes ont continué à récolter les médailles à Tokyo, au tir notamment pour Jean Quiquampoix, l'homme qui dégaine l'or plus vite que son ombre. Il y a aussi du bronze pour l'équitation. Le récit de cette journée.

Cette fois, la marche ultime n’est pas trop haute. Cinq ans après sa médaille d'argent, Jean Quinquampoix s'offre l'or olympique et une Marseillaise pleine d'émotions. "C'est la première fois que les larmes montent sur un podium, donc c'est énormément d'émotion pour cette médaille olympique", affirme-t-il. Précision, sang-froid, rapidité, il avait 4 secondes pour tirer cinq fois. Record olympique égalé. Dans les tribunes côté français, on crie, on pleure, les émotions se bousculent. "C’est mon frère, il l’a fait", dit son beau-frère, Thibaud Mauduit.

Eux reviennent de loin. Médaille de bronze pour les cavaliers français dans le concours complet par équipes. Neuvième après le dressage, ils doivent leur place sur le podium au parcours sans faute de Christopher Six. "C'était chaud, mais on a réussi quoi", affirme-t-il.

D'un rêve éveillé à un autre qui s'envole. Pas de médaille pour Samir Aït Saïd. Le porte-drapeau français termine quatrième de la finale des anneaux, gêné par une blessure au biceps. Il s'était déjà fracturé le tibia péroné à Rio en 2016. "Je devais faire forfait, je n'arrivais pas à monter sur les anneaux. Il faut toujours qu'il m'arrive quelque chose", déplore-t-il.

Kristina Timanovskaïa, elle, a demandé l'aide du Comité international olympique. Car son pays, la Biélorussie veut la forcer à quitter les jeux après des critiques contre sa fédération. L’athlète, 24 ans, crainte d’être arrêtée à son retour dans son pays d’origine, vient d’obtenir un visa humanitaire pour continuer sa carrière en Pologne.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info