VIDEO - Les images impressionnantes de l'accident de Jules Bianchi

Le service METRONEWS
Publié le 6 octobre 2014 à 22h25
VIDEO - Les images impressionnantes de l'accident de Jules Bianchi

FORMULE 1- Les images du crash de Jules Bianchi n'avaient pas été diffusées au cours du direct du Grand Prix de Suzuka, dimanche. Mais le lendemain, sur Internet, une vidéo amateur a circulé, révélant la violence avec laquelle le jeune Français s'est encastré sous le véhicule de treuillage. Attention, ces images peuvent heurter la sensibilité des personnes non-averties.

Dimanche, sur le coup, la FIA a décidé de ne pas diffuser les images de l'accident "car elles sont jugées trop violentes", avait précisé l'écurie Marussia. Mais au lendemain du crash dont a été victime Jules Bianchi à Suzuka, une vidéo amateur a fait une brève apparition sur YouTube. Si elle se révèle particulièrement dure, elle permet de mieux saisir les circonstances de l'accident et, plus que tout, la violence du choc qui fait que le Niçois est actuellement " dans un état critique, mais stable ".

EN SAVOIR + >> Bianchi souffre d'une lésion axonale diffuse, on vous explique ce que c'est

Un concours de circonstances dramatiques

Alors que la grue est en train d'évacuer en marche arrière la Sauber d'Adrian Sutil, partie en aquaplanning un tour plus tôt dans le virage Dunlop, la Marussia de Jules Bianchi arrive à pleine vitesse (les médias britanniques parlent de 160 km/h). Incontrôlable, la monoplace du jeune Français (25 ans) s'encastre sous le tractopelle. On peut également voir que le commissaire de course, placé sur le mirador, agite un drapeau vert pour indiquer la fin de la zone de danger signalée précédemment par le drapeau jaune. 

Ces images, la Formule 1 ne souhaitait pas qu'elles fassent leur apparition en ligne. Notamment la Formula One Management (FOM), la structure qui produit exclusivement les images de la discipline reine des sports mécaniques avant de les revendre aux diffuseurs du monde entier. C'est d'ailleurs une plainte de FOM pour "atteinte aux droits d'auteur" qui a entraîné la suppression de la vidéo amateur de YouTube après une grosse heure de présence.

"Ils essaient d'enterrer la vidéo"

Au grand dam de son auteur, un vidéaste amateur canadien répondant au nom de Philip Dabrowiecki. Assembleur d'avions chez Bombardier si l'on en croit son profil Facebook , ce féru de F1 originaire de Toronto estime que ses images, largement dupliquées sur toute la Toile, dérangent. "La FOM ne m’a pas contacté, et je crois qu’ils essaient d’enterrer la vidéo, parce qu'elle montre toutes les erreurs commises. J’ai partagé cette vidéo pour que la vérité soit montrée à tous les fans de F1", a-t-il indiqué à nos confrères de 20 Minutes .


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info