Sept à Huit Life

Culte du corps et conseils healthy : l'enquête de "Sept à Huit" sur les "fit girls"

Léa LUCAS
Publié le 3 mai 2021 à 14h52, mis à jour le 3 mai 2021 à 15h14
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sept à huit life

SPORT ADDICT - De nouvelles stars 2.0 du fitness tapent dans l'œil de grandes marques, prêtes à débourser des milliers d'euros pour promouvoir leurs produits en ligne. Une activité qui n'est toutefois pas sans risque pour la santé de ces "fit girls" comme pour celle de leurs abonnés.

Exhiber un corps parfait... à tout prix ? Un nombre grandissant de sportives, les "fit girls", se saisissent des réseaux sociaux pour asseoir leur notoriété auprès de jeunes adolescentes désireuses de sculpter leur corps. Espérant par la même occasion attirer l'attention des grandes marques. Pour cela, ces influenceuses 2.0 n'hésitent pas à relever des défis sportifs extrêmes ou à adopter des régimes alimentaires draconiens, tout en prodiguant des conseils à leur communauté. "Pour moi, le plus important, c'est de motiver les gens ; des petits messages pour les motiver dans leur vie personnelle, sportive, mais aussi professionnelle", explique Marine Leleu devant les caméras de Sept à Huit dans la vidéo en tête de cet article. 

La trentenaire s'était fait connaître en 2018 en devenant la première Française à terminer l’Enduroman (épreuve consistant à relier Londres à Paris en réalisant 140 km de course à pied, la traversée de la Manche à la nage et 290 km de vélo). Depuis, elle croule sous les propositions alléchantes de grandes marques sportives et alimentaires. Ses revenus, gardés secrets, lui ont permis de lancer son entreprise de chaussettes "made in France" et de recruter trois salariés. Mais encore aujourd'hui, ce sont ses contenus sponsorisés qui lui permettent de vivre confortablement. 

Même succès pour les jumelles Clara et Laurie, 23 ans, adeptes de body-building. Mais leur activité sportive quotidienne, parfois excessive, n'est pas sans risque. Leur maman s'inquiète notamment de la composition des compléments alimentaires qu'elles absorbent pour garder la ligne. "Je leur ai demandé que les produits soient des produits français, et qu'elles connaissent exactement les marques qu'elles utilisent, raconte l'infirmière. Je ne veux pas que mes filles aient des problèmes hépatiques, des problèmes rénaux... On sait que les alimentations hyper-protéinées, ça pêche." 

Comme elles, une poignée de "fit girls" aux millions d'abonnées - Emilyskyefit,  Sissymua, Annllela_Sagra, Kayla_itsines, laurythilleman ou encore Jujufitcats - touche des centaines de milliers d'euros pour quelques photos publiées sur les réseaux sociaux. Sans mesurer toutefois les conséquences potentiellement catastrophiques que cela peut également avoir sur leurs followers

Vous aimez le sport ? Découvrez le podcast du "club Margotton" où les plus grands athlètes, se livrent au micro de Grégoire Margotton

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Club Margotton, c'est un micro tendu vers l'excellence. Le récit de destins hors du commun. Ils ou elles ont enflammé des stades, repoussé leurs limites... Athlètes, entraîneurs, dirigeants, leurs parcours nous a fait vibrer et ils ont un peu changé nos vies. Ces femmes et ces hommes, pas comme les autres, se livrent au micro de Grégoire Margotton.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info