Le 13H

VIDÉO - "C'est magique" : les joueurs amateurs du Pays de Cassel enthousiastes avant d'affronter le PSG

par M.G | Reportage TF1 Marion Fiat, Charles Yzerman
Publié le 23 janvier 2023 à 17h28
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'US Pays de Cassel affronte le Paris Saint-Germain en seizièmes de finale de la Coupe de France, ce lundi soir (20h45) à Lens.
Le match d'une vie pour les joueurs amateurs de ce club de régional 1, le sixième échelon national.
Une équipe de TF1 est allée à leur rencontre

Quand ils ne chaussent pas les crampons, ils sont conseiller bancaire, travailleur du bâtiment, artisan... Les amateurs de l'US Pays de Cassel se sont offerts une rencontre de gala pour les seizièmes de finale de la Coupe de France. Actuels quatrièmes de leur poule en régional 1, sixième division de l'Hexagone, les Nordistes affrontent le Paris Saint-Germain - et ses stars - ce lundi à 20h45 à Bollaert-Delelis (Lens). Un sacré rendez-vous pour un club qui a moins de cinq ans d’existence, né de la fusion d’Arnèke, Hardifort, Noordpeene-Zuytpeene et de Bavinchove-Cassel, six petites communes des Flandres qui cumulent 6500 habitants. 

Le stade Bollaert-Delelis, douzième homme décisif ?

Menés jusque dans les derniers instants au tour précédent, contre Wasquehal, les joueurs de l’entraîneur Samuel Goethal ont arraché l'égalisation dans les ultimes secondes (89'), synonyme de séance de tirs au but. Un exercice finalement bien maîtrisé avec, à la clé, un match contre l'une des plus grandes équipes européennes. Depuis ce coup de pouce du destin, la ferveur ne cesse de monter. Pour l'occasion, plus de vingt bus et un train sont spécialement affrétés pour les supporters. L'habituelle enceinte du RC Lens devrait, elle, faire le plein. "Quel bonheur, quel bonheur !  Le petit poucet contre la plus grande équipe du monde, c'est grandiose !", s'exclame l'un d'entre eux dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "Rien que d'en parler, j'ai de l'émotion", confie-t-il, affublé de son écharpe jaune et noire. "On y croit, sinon on ne serait pas là", s'enflamme un autre fan.

Ce lundi matin, dès le petit-déjeuner, l'ambiance était au beau fixe. Les amateurs s’apprêtaient à vivre une journée qu’ils n’oublieront jamais. "En fait, l'image est belle parce qu'on a de fervents supporters du PSG qui vont rencontrer leurs idoles. C'est ça qui est beau. La coupe, c'est magique", explique, les étoiles dans les yeux, Dimitri Santrain, conseiller bancaire en temps normal et arrière droit sur le terrain. Certains, à l'instar du capitaine Alexis Zmijak, éléctricien à son compte, sont même membres du Collectif Ultra Paris (CUP). "Pour moi personnellement, c’est génial de me retrouver dans cette situation. Mais si Mbappé part au but, je le tacle ou pas ? Est-ce que je me dis : 'attends, il doit jouer le Bayern Munich en Ligue des champions bientôt ?'", se lamente-t-il, en riant, dans les colonnes du Parisien

Lire aussi

Une fois n'est pas coutume, le défenseur et ses coéquipiers ont eu droit à une mise au vert dans un hôtel quatre étoiles. Ils bénéficient aussi du travail du préparateur mental de Lille, à quelques heures de l'échéance fatidique. Pour bien comprendre à quel point l'affrontement est déséquilibré, le budget du club flamand ne représente... qu’une demi-journée de salaire de l'international tricolore Kylian Mbappé. "Mais sur le terrain, il y aura deux bras et deux jambes et onze joueurs de chaque côté. Ça sera une belle fête", espère Gabriel Bogaert, directeur sportif bénévole de l'entité. 

Attente interminable et jour de congé

Pour espérer tenir la dragée haute aux joueurs de la capitale, les footballeurs de l'US Pays de Cassel devront réussir à passer outre le stress et l'excitation propres à cette affiche si particulière. "Non, ça ne sort pas de la tête", plaisante Romain Samson, gérant de la patisserie Oxalis et Bergamote. Le gardien de but a travaillé toute la semaine dans sa petite boutique, même s’il avait la tête ailleurs. "C'est un match hyper important et ça arrive très peu dans une carrière amateur donc on y pense depuis que l'on sait que l'on va les jouer", continue-t-il. 

L'attente a été d'autant plus grande que le match a été reporté de quelques jours en raison d'un match amical du PSG en Arabie Saoudite. La plupart des Casselois ont même dû prendre un jour de congé ou reporter des chantiers pour ne pas rater le rendez-vous. Et ce ne sera sans doute pas le dernier en cas d'exploit monumental des Nordistes... 


M.G | Reportage TF1 Marion Fiat, Charles Yzerman

Tout
TF1 Info