Le 20h

VIDÉO - Ultra-triathlon le plus chaud de l'histoire : l'exploit de "Ludo le fou"

A Lo. | Reportage TF1 Antoine de Precigout, Hervé Ecarnot
Publié le 22 juillet 2022 à 9h00, mis à jour le 22 juillet 2022 à 9h09
JT Perso

Source : TF1 Info

27 heures d'effort : Ludovic Chorgnon a bouclé l'ultra-triathlon le plus chaud jamais réalisé.
Le 20H de TF1 était avec lui sous les températures caniculaires de la Vallée de la Mort, aux États-Unis.

Les 50 degrés de la Vallée de la Mort ne l'ont pas arrêté. Pendant 27 heures, le Français Ludovic Chorgnon a bouclé, la semaine dernière, un ultra-triathlon dans l'endroit le plus chaud de la planète. Au bout de 3,8 kilomètres de natation, 180 de vélo et 42 de course à pied, ce chef d'entreprise de 50 ans a réussi cet exploit, cinq mois après avoir signé le triathlon le plus froid, dans le cercle polaire arctique. TF1 était à ses côtés et retrace son périple dans la vidéo du 20H en tête de cet article.

"Je vais terminer, il n'y a même pas de question"

Tout a commencé à 4h du matin mardi 12 juillet. Sous une température qui atteignait déjà les 34,7°C et dans une eau à 32°C, le triathlète a enchainé 156 longueurs d'une piscine d'un hôtel des environs, réquisitionné pour l'occasion faute de bassin naturel. Il a terminé la première étape en un peu plus d'une heure.

Après dix minutes de pause, il a enfourché son vélo pour un parcours de 180 km (et 2350 m de dénivelé positif) sur deux boucles. Il était 7h du matin et il faisait déjà 40°C. "J'ai déjà les lèvres qui sont sèches et la bouche qui se dessèche", lançait-il depuis son vélo. Pour réussir cette épreuve, il s'était entrainé plusieurs heures dans un sauna sur l'Ile de la Réunion, où il vit. Cela n'a pas empêché son corps de lâcher après une centaine de kilomètres. Souffrant de déshydratation, Ludovic Chorgnon a dû s'arrêter. Le juge-arbitre qui accompagnait le sportif afin de l'enregistrer auprès du Guinness Word Records indiquait alors une température corporelle de 41,5°C.

Pourtant, pas question d'abandonner pour le triathlète. "Je vais terminer, il n'y a même pas de question", confiait Ludovic Chorgnon, surnommé "Ludo le fou", avant de repartir. Après huit heures de souffrance, il venait à bout de l'épreuve de vélo. Ses muscles étaient tétanisés, sa gorge le brûlait, mais il lui restait encore 42 kilomètres de course à pied sous 55 degrés.

Lire aussi

C'est alors à bout de forces qu'il se lançait dans cette dernière épreuve, accompagné de sa fille, qui l'encourageait. Après une nuit complète passée sur le bitume, Ludovic Chorgnon franchissait la ligne d'arrivée et terminait la course, heureux d'avoir "repousser ses limites". Le défi est validé.

"C'est ce qui me nourrit au quotidien, quand on commence à me dire que c'est impossible, je me dis qu'il faut que je trouve des solutions", confiait-il encore après la course. Ce triathlon est, pour le sportif, le 71e défi réalisé. Il s'était déjà fait connaître du grand public pour son record de 41 Ironman en 41 jours en 2015, ou encore après avoir signé l'ultra-triathlon le plus froid, cinq mois plus tôt, en Finlande. Mais de son avis, cette dernière course dans la fournaise de la Vallée de la Mort était de loin la plus difficile.


A Lo. | Reportage TF1 Antoine de Precigout, Hervé Ecarnot

Tout
TF1 Info