Le WE

Le skateboard aux JO, une discipline qui divise les Japonais

V. F
Publié le 12 juillet 2021 à 9h52
JT Perso

Source : JT 13h WE

SPORT - Le coup d'envoi des JO de Tokyo approche. Pour la première fois, le skate, autrement dit la "planche à roulette", devient une discipline olympique. Mais, dans les rues du pays, la pratique n’est pas bien vue.

Le skateboard sera pour la première fois une discipline olympique aux Jeux d'été de Tokyo. Mais cette activité, née d'un esprit de liberté sur les plages de Californie est-elle vraiment compatible avec la culture japonaise ? Rien n'est moins sûr... Il faut dire qu'au pays du Soleil-Levant, les skaters sont souvent caricaturés comme des rebelles et des délinquants. 

Peu importe, pour ces jeunes, c'est un grand jour, leur sport est enfin olympique. "Maintenant que le skateboard est au programme des Jeux olympiques, c'est vrai que de plus en plus de Japonais s'y mettent", admet un aficionado. Deux épreuves sont prévues pour ces Jeux : le bowl, une sorte de grande piscine vide et le street. 

Ils font du bruit et dérangent

C'est justement dans la rue que l'on trouve les amateurs de skateboard les moins bien vus des Japonais. Ils ne portent pas de casques, ni de genouillères. Or dans ce pays où règne un calme absolu, ces jeunes font du bruit et dérangent. "Les Japonais sont obsédés par les règles et quand ils voient quelque chose qu'ils ne connaissent pas ou qu'ils n'ont jamais fait, comme le skateboard, ils ont tendance à critiquer", explique Tabe Chuulip, skateboarder de rue. 

Au Japon, il n'y a pas non plus de déchets dans la rue. Les espaces publics sont très bien entretenus et quasiment sacrés. Mais ces rebelles jouent avec, au risque de les dégrader. La nuit comme le jour, leur slalom imprévisible dans des rues étroites ou bondées divisent les Japonais. "Pour être honnête, c'est insupportable", s'insurge ainsi un riverain ; "C'est très dangereux, il y a des passants dans la rue", se plaint une autre. 

Lire aussi

Résultat, les amateurs de skate errent dans les rues de Tokyo au gré des réprimandes. Mais grâce aux Jeux olympiques, il y a de plus en plus de skatepark au Japon. Une façon de chasser les skateboarders des rues. "On nous demande de plus en plus : 'pourquoi vous n'allez pas dans un skatepark ?' Nous, skateurs de rue, on est encore plus perçu comme de la racaille", s'insurge Motohiko Iida, professeur de skateboard. C'est le paradoxe de ces Jeux olympiques : cet été au Japon, on devrait voir beaucoup de skateboard, mais de moins en moins dans les centres-villes. 


V. F

Tout
TF1 Info