VIDEO - Tour de France 2015 : les performances "incompréhensibles" de Froome dignes d'Armstrong ?

par Adrien CHANTEGRELET
Publié le 19 juillet 2015 à 21h02
VIDEO - Tour de France 2015 : les performances "incompréhensibles" de Froome dignes d'Armstrong ?

TOUR DE FRANCE – Dave Brailsford, le manager de l'équipe Sky, est venu au secours de Christopher Froome à la suite d'un reportage diffusé par Stade 2 remettant en cause les performances du Maillot Jaune dignes d'Armstrong ou Ullrich. Pour Brailsford, Froome "est spécial mais il ne triche pas"

C'est la grande interrogation qui pèse sur le Tour de France depuis bientôt une semaine, voire même deux ans si l'on se remémore les performances de Christopher Froome lors de son premier sacre sur la Grande Boucle : Froome est-il dopé ? Si le public peine encore à y croire, à l'image d'un spectateur au bord de la route qui a lancé une tasse pleine d'urine sur l'actuel Maillot Jaune du Tour et crié "dopé" , le magazine Stade 2 s'est également penché sur le sujet qui agite le monde du sport.

Et cette fois-ci, pas question de tenir compte uniquement des simples interprétations visuelles laissées par Froome, ni de tirer des conclusions hâtives, place aux chiffres ! Pierre Sallet, docteur en physiologie, collabore avec ASO, l'organisateur du Tour, et analyse les performances des coureurs en compagnie d'une équipe de statisticiens. L'homme qui intéresse Sallet est bien évidemment Chris Froome, et plus particulièrement son coup de force dans l'étape de la Pierre Saint-Martin, synonyme de démonstration mardi dernier. Son attitude sur le vélo avait étonné et son attaque fulgurante avait laissé de marbre Quintana et consorts sur des portions extrêmement difficiles de la montée.

La valeur de Froome anormalement élevée

Le docteur en physiologie révèle que la puissance développée par Froome durant cette ascension est estimée à 500 watts de puissance maximale aérobie et pour plus de clarté, cette donnée a été transformée en watts par kilogramme afin de comparer avec d'autres coureurs. Celle de l'Anglais de Sky s'élève à 7,04w/kg, une valeur "anormalement élevée" selon les scientifiques. Seuls des coureurs comme Lance Armstrong ou Jan Ullrich, convaincus de dopage, ont pu atteindre ce seuil des 7w/kg. De quoi laisser planer le doute, Pierre Sallet trouve d'ailleurs ces performances "incompréhensibles".

Dave Brailsford, le manager de Sky, présent sur le plateau de Stade 2 au moment de la diffusion du reportage, s'est empressé de défendre Christopher Froome, et a tout d'abord estimé que ces chiffres "n'étaient que des estimations" avant de rappeler que son coureur "était spécial" mais "qu'il ne trichait pas". Puis, comme à son habitude, Brailsford a joué la carte de la transparence et de l'entraide. "Je suis prêt à travailler avec l'UCI et des experts indépendants. L'UCI devrait investir pour avoir un de ses hommes dans toutes les équipes, toute l'année. Je suis prêt à accepter ça, ils pourront venir chez nous quand ils veulent pour nous contrôler." Le message est passé.


Adrien CHANTEGRELET

Tout
TF1 Info