Sommet de la (courte) saison de tennis sur gazon, Wimbledon débute ce lundi.
Vainqueur des deux premières levées de Grand Chelem cette année, Novak Djokovic fait figure de grandissime favori dans le tableau masculin.
Chez les femmes, la compétition s'annonce plus ouverte entre Iga Swiatek, N.1 mondiale, Elena Rybakina, tenante du titre, ou encore Caroline Garcia, qui espère rebondir après un Roland-Garros décevant.

Deux adversaires en tenue blanche sur le gazon vert, quelque part dans le sud de Londres. Plus ancien tournoi de tennis au monde, Wimbledon débute ce lundi. Théâtre de quelques-uns des matchs les plus épiques de l'histoire - on se souvient de ce bras de fer extraordinaire entre John Isner et Nicolas Mahut, avec une victoire de l'Américain après plus de... onze heures de jeu -, le troisième Grand Chelem de la saison, accompagné de son folklore et traditions, annonce encore deux semaines de haute volée. Entre services de plomb, retournements de situation spectaculaires, espoirs tricolores, surprises et révélations... Voici ce qu'il faut suivre de très près lors de ces "Championships". 

Une première depuis 25 ans

Signe d'une certaine passation de pouvoir entre l'ancienne et la nouvelle génération, le jeune Carlos Alcaraz (20 ans) aborde ce tournoi dans la peau du numéro 1 mondial, un strapontin qu'il a récupéré après sa victoire lors du tournoi du Queen's. Dans son sillage, la jeune garde du tennis mondial commence à s'imposer au plus haut niveau, du Danois Holger Rune (N.6) à l'Italien Lorenzo Musetti (N.16), en passant par les Russes Daniil Medvedev (N.3) et Andrey Rublev (N.7). 

Surtout, c'est la première fois depuis... 1998 que le tableau masculin de Wimbledon ne comprend ni Roger Federer, octuple vainqueur et qui n'a raté aucune édition entre 1998 et 2021, ni Rafael Nadal, qui a levé les bras à deux reprises sur le gazon londonien. C'est une immense page qui se tourne, de celles qui ont marqué une époque. Autre membre de l'emblématique "big four", Andy Murray est, lui, bien présent. Toutefois, l'Écossais, redescendu au 40e rang du classement ATP, n'est même pas tête de série. Il n'y a que sur Novak Djokovic, toujours aussi dominant du haut de ses 36 ans et à la recherche d'une 24e couronne majeure, que le temps ne semble pas affecter. 

Les Français veulent retrouver des couleurs

Pour la troisième fois de l'ère Open, après 1968 et 2021, les Français ont échoué, cette année, à passer le deuxième tour de Roland-Garros. La meilleure chance locale, Caroline Garcia, a cédé contre la Russe Anna Blinkova (4-6, 6-3, 7-5), mettant un point d'exclamation à l'échec cuisant des joueurs et joueuses tricolores. Globalement, les exploits et épopées mémorables ont été rares ces dernières années en Grand Chelem, même si Hugo Gaston, Adrian Mannarino ou plus récemment Caroline Garcia ont offert çà et là quelques éclairs d'exception. 

Conséquence directe, les Richard Gasquet, Alizée Cornet, Diane Parry et autres Jérémy Chardy, qui prendra sa retraite après le tournoi, s'avancent revanchards pour ce Wimbledon. La majorité des espoirs reposent, encore une fois, sur Caroline Garcia, toujours cinquième joueuse mondiale, notamment grâce à sa demi-finale lors de l'US Open 2022. Diminuée à l'épaule droite, et pas à 100%, la native de Saint-Germain-en-Laye a tout de même un bon coup à jouer, avec un premier tour contre l'Américaine Katie Volynets, modeste 123e au classement WTA, puis une partie de tableau relativement abordable - elle pourrait tout de même croiser les Américaines Coco Gauff (N.4) et Jessica Pegula (N.7) - jusqu'aux demi-finales. Alizée Cornet pourrait, elle, affronter Elina Rybakina, tenante du titre, dès le deuxième tour. 

Chez les hommes, Adrian Mannarino, en grande forme dernièrement, à l'instar de sa finale à Majorque la semaine passée, devra passer l'obstacle Daniil Medvedev au deuxième tour pour espérer s'ouvrir le tableau. L'espoir Arthur Fils retrouvera lui Alejandro Davidovitch Fokina, son bourreau à Roland-Garros. Au final, ce sont sans doute l'inusable Richard Gasquet, confronté à son compatriote Corentin Moutet d'entrée, et Ugo Humbert, dont le gazon est la surface favorite, qui pourraient tirer leur épingle du jeu et donner un peu de relief au bilan des Français dans cette édition. 

Duels au sommet attendus

Comme à Roland-Garros, la perspective d'un choc entre les deux meilleurs joueurs du monde actuels - Novak Djokovic et Carlos Alcaraz - fait saliver. D'autant plus au vu du dénouement de la précédente confrontation entre les deux hommes, lors de laquelle l'Espagnol avait fini par exploser physiquement. Néanmoins, les deux hommes ne pourront pas se croiser avant une éventuelle finale. Mais, il faudra, pour cela, que les deux joueurs déploient leur meilleur tennis, surtout le natif d'El Palmar qui a hérité d'un tirage au sort relevé (Arthur Rinderknech, qui l'a poussé dans ses retranchements lors du tournoi du Queen's, dès le 2e tour, puis potentiellement Alexander Zverev, Holger Rune ou encore Daniil Medvedev). 

Il sera également intéressant de voir comment Stefanos Tsitsipas et Daniil Medvedev, tous deux encore très bien classés mais en difficulté dernièrement, vont réussir - ou non - à briser leur spirale négative. 

Chez les femmes, le plateau fait également saliver. Entre la championne en titre Elena Rybakina, la N.1 mondiale et lauréate de Roland-Garros Iga Swiatek, la machine à régularité (et à services puissants) Aryna Sabalenka, ou encore les challengeuses Maria Sakkari, Ons Jabeur, Caroline Garcia et Petra Kvitova - qui semble revenir en forme -, les chocs ne devraient pas manquer. 


Maxence GEVIN

Tout
TF1 Info