Ami, ennemi, voyeur, fantôme... Quels sont vos rapports avec vos voisins ?

Marjorie RAYNAUD
Publié le 2 juin 2016 à 17h49
Ami, ennemi, voyeur, fantôme... Quels sont vos rapports avec vos voisins ?

Source : Thinkstock

Avec

A l'occasion de la fête des voisins qui a lieu ce vendredi 27 mai, décryptage de nos rapports de voisinage. Amicaux, difficiles ou inexistants, ils font aussi partie de notre quotidien. Alors, quelles sont vos relations avec ceux qui partagent votre immeuble ou votre rue ?

 Les discussions pluie et beau temps, se croiser dans le hall de l'immeuble ou encore prendre l'ascenseur ensemble, tels sont les contacts les plus fréquents avec nos voisins. Selon un sondage réalisé par le site de petites annonces immobilières AvendreAlouer.fr, si 82% des Français déclarent avoir une relation cordiale avec leurs amis de pallier, certains ont fait le choix de développer une réelle amitié. 18% ont franchi le pas : ils organisent régulièrement repas et apéros, et font preuve d'une vraie solidarité.  

Lancée en 1999 et organisé ce vendredi 27 mai, la fête des voisins connaît une pratique encore peu démocratisée, car 50% des sondés disent que rien n'est organisé dans leur immeuble. Pour ceux qui pensent qu'il n'y a jamais assez de bonnes raisons pour faire la fête, ils sont 46% à vouloir y participer s'ils sont invités. 

34% des sondés se méfient de leurs voisins

"Les voisins, on les aime bien, mais de loin !", voila ce que pensent 34% des personnes interrogées par Immonot.com, le site immobilier des notaires. 9% d'entre eux sont tellement méfiants qu'ils avouent les avoir espionné par la fenêtre. Et les adolescents qu'on peut voir dans les films à regarder la voisine se changer, ce n'est pas qu'à la télé ! 19% des moins de 25 ans reconnaissent l'avoir déjà fait. La curiosité fait parfois bien les choses, puisque 1% des Français a épousé l'un de ses voisins. 

Quels sont les défauts du voisinage que l'on supporte le moins ?

La méfiance c'est une chose, mais parfois on préfère ignorer nos voisins pour d'autres raisons. Après une longue et dure journée de travail, on l'avoue, on se languie de s'installer sur le canapé pour comater devant la télé. Mais c'est à ce moment que René décide de refaire sa déco murale et n'y va pas de main morte avec sa perceuse. 21% sont agacés par les bruits des travaux de leur entourage, tandis que 19% ne supportent pas leurs animaux de compagnie. Les fêtards invétérés ne sont pas non plus les plus populaires dans l'immeuble, et ont tendance à "mettre la musique trop forte". 

A chaque région ses défauts

On a souvent tendance à attribuer une mentalité à la population d'une région. Pour les voisins, c'est pareil. D'après Avendre A louer, les Parisiens sont considérés comme bruyants tandis que ceux du Sud-Est, fêtards. On râle dans le Nord-Est, et on zieute un peu trop dans le Sud-Ouest. Quant aux voisins du Nord-ouest, ils sont reconnus pour être un peu collants. 

 Les défauts, mais pas que ! Pour beaucoup de Français, l'heure est à la convivialité et au partage. Pour certains, un minimum de sympathie est primordial : "Un voisin ouvert avec lequel on peut partager, discuter, bricoler". Pour d'autres, la barre  est placée plus haut, et on s'attend à un voisin fiable et prêt à rendre service. Dans 55% des cas, nos voisins sont jugés amicaux, serviables à 33% ou parfois invisibles aussi (21%).

Lorsqu'on demande aux interrogés avec qui ils aimeraient partager leur pallier, les people les plus plébiscités sont Sophie Marceau, Adriana Karembeu et Mimie Mathy. 


Marjorie RAYNAUD

Tout
TF1 Info