De cuir et d'or : cet atelier de Seine-et-Marne où les livres de la Pléiade prennent vie

par La rédaction de TF1info | Reportage : Caroline Bayle, Jean-François Drouillet, Manu Bliard
Publié le 16 février 2024 à 18h16

Source : JT 13h Semaine

La couverture des plus prestigieux livres de la Pléiade est réalisée par des artisans passionnés.
Une collection d’exception, façonnée dans les règles de l'art, avec les mêmes codes qu'à l'époque des premiers ouvrages dans les années 30.

Dans les librairies, ils occupent une place à part, reconnaissables au premier regard. Les livres de la Pléiade, célèbre sélection de Gallimard, rassemblent l’œuvre d’un auteur en un seul volume. Un ouvrage précieux, né dans les années 30, que l’on se transmet dans les familles, ou qui permet de s’offrir son auteur préféré.

Leurs formes et leurs couleurs restent inchangées depuis plus de 90 ans. Ils sont reliés exclusivement dans les ateliers Babouot, en Seine-et-Marne. Au fil des décennies, la fabrication s’est mécanisée. Les ouvrages de Stendhal, Romain Gary ou Platon prennent vie entre ces mâchoires d’acier, mais passent aussi entre des mains expertes, dès la découpe du cuir.

Dans l’atelier voisin, Alain s’occupe de la dorure. Ces grands tiroirs contiennent tous les fers à dorer. À la lettre "C", Camus côtoie Céline, Cervantès, ou encore Charles de Gaulle… le nom de l’auteur et le titre doivent être centrés. Un travail minutieux au millimètre près. Une fois calé et installé sur une plaque chauffante, il faut apposer la dorure avec une feuille d’or 23 carats pour un premier test.


La rédaction de TF1info | Reportage : Caroline Bayle, Jean-François Drouillet, Manu Bliard

Tout
TF1 Info