Le WE

VIDÉO - Ils habitent dans un monument historique

F.R. | Reportage Erwan Braem, C. Brousseau
Publié le 19 septembre 2022 à 10h35
JT Perso

Source : JT 13h WE

La 39e édition des Journées européennes du patrimoine s'est tenue ce week-end dans toute la France.
16.000 monuments étaient ouverts gratuitement aux visiteurs, publics comme privés.
Pour l'occasion, le JT de TF1 est allé à la rencontre de propriétaires qui habitent des monuments classés.

En 2021, la France comptait 45.907 monuments historiques, selon les données du ministère de la Culture. À l'occasion de la 39e édition des Journées européennes du patrimoine, 16.000 d'entre eux étaient ouverts aux visiteurs ce week-end. Au quotidien, certains de ces monuments restent habités, et les propriétaires continuent à faire vivre l'âme de ces vieilles pierres.

En Gironde, le château royal de Cazeneuve, situé sur la commune de Préchac, est l'une des anciennes résidences des rois de Navarre. Datant du XIe siècle, il a été totalement reconstruit 600 ans plus tard, au XVIIe siècle. Classé monument historique en 1965, il appartient à la famille De Sabran-Pontèvès, qui a toujours vécu entre ses murs. 

Lire aussi

Au quotidien, ce sont deux mondes qui se côtoient : les visiteurs d'un côté, et les habitants de ce château de l'autre, l'un des plus anciens de France. De cette maison inhabituelle, la cuisine, l'une des plus vieilles pièces du château, sert de salle de devoirs. "C'est là où on fait les devoirs, où on déjeune et on dîne [...] On a des sols datant du XVIe, une grande cheminée. On est dans une atmosphère un petit peu particulière dans cette pièce", souligne dans la vidéo de TF1 en tête de cet article le comte Louis-Elzéar de Sabran-Pontevès, propriétaire du château.

Ses deux fils ont toujours habité entre ses murs, chargés d'Histoire. Pour l'aîné des garçons, âgé de 16 ans, Elzéar de Sabran-Pontevès, le salon est l'une des plus belles pièces du château. "Depuis mon enfance, je trouve que c'est la plus belle. On peut y rester, y lire des livres, c'est la pièce la plus calme", explique-t-il.

On vit pour notre public et on est passionné par ça

Louis-Elzéar de Sabran-Pontevès, propriétaire du château royal de Cazeneuve

Dans le château, seules deux chambres - celle des parents et celle des enfants - ainsi qu'un salon sont privés. Les autres sont régulièrement investies par des visiteurs, curieux de découvrir cette partie de l'Histoire de France. "Il est hors de question qu'on déjeune à 14 heures. Il faut qu'à 12h30 on ait déjeuné, pour qu'on rende la cuisine à 13h30 aux visiteurs. C'est ça qui est important : on vit pour notre public et on est passionné par ça", souligne Louis-Elzéar de Sabran-Pontevès.

"On essaye d'optimiser le maximum pour les visites, pour que les gens voient un maximum de choses", abonde son fils, qui partage une chambre avec son frère cadet. Pour le couple, il est essentiel de partager leur passion du patrimoine avec leurs enfants. "D'eux-mêmes, ils sont attachés aux vieilles pierres et à l'histoire de la famille, de France. On a naturellement ce plaisir de partager au public", précise la comtesse Caroline de Sabran-Pontevès.

Le comte De Sabran-Pontevès a pris la suite de ses parents il y a huit ans. Financée par les visiteurs, la restauration du château et du parc, qui fait 40 hectares, est ininterrompue depuis trois décennies. Pour attirer le maximum de visiteurs, le propriétaire a même fait construire une tour avec ascenseur pour les personnes à mobilité réduite. 

"C'est important pour mes enfants de vivre à l'intérieur, parce que sinon c'est un musée et c'est surtout pas ce qu'on veut que ça devienne. On veut que ça soit un château qui soit gai, qu'il y aient de bonnes odeurs. On sait faire ça et il faut qu'on continue à habiter ces vieilles bâtisses", assure-t-il.

34% des monuments historiques sont habités

La famille De Sabran-Pontevès est loin d'être la seule à habiter dans un monument historique. Au bord de l'estuaire de la Gronde, la citadelle de Blaye est un complexe militaire datant du XVIIe siècle. Claire Roger, céramiste, y habite depuis 40 ans. Elle y a également son atelier et sa boutique. Et rien au monde ne la ferait déménager. "Il y a des lumières extraordinaires et une sérénité. Ce que j'aime dans la Citadelle, c'est le calme de l'hiver, l'excitation de l'été. On a ces deux mondes qui viennent", confie-t-elle.

Pour préserver le patrimoine et en faciliter la transmission à leurs descendants, de nombreux propriétaires font le choix d'habiter dans ces monuments classés. D'après le ministère de la Culture, en 2018, 34% des monuments historiques en France étaient habités.


F.R. | Reportage Erwan Braem, C. Brousseau

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info