REPORTAGE - La nouvelle vie des stations-service à l'abandon

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Arsène Gay, Baptiste Sisco
Publié le 29 janvier 2024 à 11h53

Source : JT 20h WE

Elles ne vendent plus d'essence depuis longtemps.
Il y a 50 ans, la France comptait quatre fois plus de stations-service qu'aujourd'hui.
Des stations à l'abandon, auxquelles certains ont décidé de donner une seconde vie.

Au premier coup d'œil, l'architecture vous semble familière. Il s'agit d'une station-service. Enfin plutôt une ancienne, devenue boulangerie. L'essence a disparu et les clients y font désormais le plein de gourmandises. Le lieu, lui, a conservé les symboles de son passé. L'avantage est visuel, mais surtout pratique. Olivier Dury est au bord d'une route très fréquentée, en plein cœur de Lyon. Sa boulangerie est l'une des plus fréquentées de la ville. "Si demain, on peut racheter 2 ou 3 stations-service, on ira", nous dit-il avec le sourire.

Olivier n'est pas le seul à avoir eu l'idée. Opticien, pharmacie, fleuriste, et même salle de spectacle, les stations-service séduisent et connaissent de nombreuses nouvelles vies. Mais cela coûte cher, voire même beaucoup trop cher, pour les petites communes.

La station-service à l'entrée de la ville d'Azay-le-Rideau (Indre-et-Loire), ou plutôt ce qu'il en reste, est à l'abandon depuis 1989.  "Je crois que visuellement, vous avez toutes les indications de la verrue. Tout est détruit. Il y a des problématiques de sécurité importante. On ne peut pas laisser ça, et les habitants en ont marre", nous dit Sylvia Gaurier, maire d'Azay-le-Rideau. Cela fait 34 ans que les maires de la commune se battent pour la raser. C'est un projet bien plus complexe qu'il n'y paraît, la faute à des propriétaires peu coopératifs et une facture totale bien trop élevée pour la ville. "Il y a d'abord un coût non négligeable de diagnostic de pollution et puis après, il y a le coût de l'expropriation, c'est-à-dire que même si on se substitue aux propriétaires, il faut quand même lui acheter", explique l'édile. C'est sans compter le prix de la dépollution du site qui peut se chiffrer à plusieurs dizaines voir centaines de milliers d'euros. L'État s'est engagé à débloquer la situation.

En France, il existe des stations-service abandonnées dans de nombreuses communes. À Sainte-Maure-de-Touraine (Indre-et-Loire), des habitants, qui travaillent bénévolement, ont décidé de prendre eux-mêmes les choses en main pour la remettre en état. Ils veulent réhabiliter une station service vieille de 70 ans à l'architecture unique et classée. Plus question pour eux de vendre l'essence mais de faire de cet endroit un lieu de rencontres. Ils vont lui redonner son âme américaine et ses couleurs d'antan.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Arsène Gay, Baptiste Sisco

Tout
TF1 Info