VIDÉO - Daumeray, la commune qui se donne en spectacle depuis 52 ans

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Nicolas Hesse, Renan Hellec
Publié le 29 janvier 2024 à 17h21

Source : JT 13h Semaine

À Daumeray (Maine-et-Loire), le théâtre est exclusivement joué par les habitants.
Ça fait 52 ans que ça dure, mis à part une courte pause pendant la pandémie de Covid.
Sur scène, le spectacle dure cinq heures, mais on ne s'ennuie pas une seconde.

Chaque week-end dans la commune de Daumeray (Maine-et-Loire), ne cherchez pas les habitants. Ils ne sont pas dans les rues ni dans les commerces, mais au théâtre. Aujourd'hui, une partie du village joue la pièce "Rouget le Braconnier". Dans la famille de Franck Cherre, on est agriculteur de père en fils. Mais on est aussi acteur depuis quatre générations. Pendant que les gendarmes s'équipent, Louisette, qui a commencé toute petite sur les planches, a l'œil partout. 

Pour une partie des acteurs, cette pièce est ancrée dans l'histoire de la ville depuis des décennies. Bénédicte Perdrieux l'a apprise avec ses parents. "En étant enfant de la commune, c'était la tradition. L'hiver, on venait au théâtre. Donc quand on est devenus nous-même adultes et qu'on a eu des enfants, on a continué et on les a fait venir avec nous", raconte l'actrice du soir.

En 1971, c'est le père de l'actuel maire qui décide d'écrire et de mettre en place ce rendez-vous. Une aventure tirée d'un fait divers local. Sur une vidéo que vous pouvez voir en tête de cet article (à 1 minute 19 secondes), une représentation captée dans les années 80. À l'époque, personne n'aurait prédit une telle longévité et cela surprend encore. "Ça marche bien donc on va jouer 2, 3, 4 ans puis après, on s'est dit que les spectateurs allaient arrêter de venir quand même ! Finalement, ils continuent à venir. Alors on s'est dit que les acteurs allaient lâcher. Mais l'histoire est intéressante parce qu'on perpétue les générations", nous Jean-Luc Davy, maire délégué de Daumeray.

C'est d'ailleurs l'un des petits-fils du créateur de la pièce qui interprète Rouget. Cet informaticien n'hésite pas à faire deux heures de route à chaque fois. "J'ai du mal à décrocher parce qu'effectivement, c'est beaucoup de temps, c'est de la route (...) C'est la tradition qui me tient toujours et puis, on s'amuse bien !", reconnaît Louis-Marie Gilbert. La bonne nouvelle, c'est que le public est totalement conquis malgré les 5 heures de représentation.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Nicolas Hesse, Renan Hellec

Tout
TF1 Info