Le 13H

En Saône-et-Loire, il est possible de se faire tirer le portrait comme au XIXe siècle

TF1 | Reportage Séverine Agi, Eric Nappi
Publié le 1 décembre 2022 à 16h36
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Ce photographe, pas comme les autres, propose des portraits comme autrefois.
Les séances photo et les résultats sont surprenants.
Tout est fait comme à l'époque, de la mise au point au développement.

Voilà ce qu'est "se faire tirer le portrait" en bonne et due forme. À la manière d'une autre époque, retour dans les années 1850. "Il n'y a pas de mise au point automatique, on est sur de l'entièrement manuel", explique Enzo.

Dans l'obscurité, avec la chambre photo centenaire qui a tout d'une pièce de musée, Enzo immortalise un regard avant tout. Une seule photo, un instant T. Il utilise une technique des plus complexes pour développer la photo en labo : la photographie sur plaque de verre ou de métal. Les minutes sont comptées avant que la plaque ne sèche et que la photo ne disparaisse. Le positif apparaît et la magie opère. On a l'impression d'avoir traversé les siècles.

Enzo a créé son studio photo dans sa ville natale, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Là où la photographie a été inventée en 1826. De quoi donner encore plus de sens à son travail. Le grain de peau, les taches de rousseur, les rides... tout ce qui retrace le parcours d'une vie est mis en valeur dans ses photographies.


TF1 | Reportage Séverine Agi, Eric Nappi

Tout
TF1 Info