Le commissaire-priseur Marc Labarbe parcourt les villages d'Occitanie en bus pour expertiser les biens.
Bijoux, œuvres d'art : il propose de les vendre aux enchères, contre une commission de 10 à 18%.

Une trentaine de personnes sont venues ce jour-là avec l'espoir de découvrir des trésors parmi leurs objets de famille. Le commissaire-priseur Marc Labarbe fait le tour de l'Occitanie à bord de son "expertibus". Il s'installe trois jours par semaine sur les places des villages pour estimer le prix auxquels ces objets pourraient se vendre aux enchères.

Une dame a apporté un bijou familial qui arbore une pierre verte, mais pas de surprise, il ne s'agit pas d'une émeraude. "Je me suis dit : pourquoi pas le faire expertiser. Mais je me suis trompée", comprend-elle après l'estimation du commissaire-priseur. Au cours de sa carrière, Marc Labarbe a quand même déniché de vrais trésors. Il y a dix ans, un tableau trouvé dans un grenier toulousain est parti aux enchères au prix de 100 millions d'euros.

Un service qui fait des heureux ou des déçus

"On a parfois de belles surprises (...), assure-t-il. Il y a quelques temps, une dame pleurait quand on lui a dit la somme. Elle avait honte de venir avec ses bijoux parce qu'elle pensait que ça ne valait rien." Elle a pu en tirer 7000 euros.

Ce jour-là, le commissaire-priseur promet 150 à 200 euros pour des jouets en tôle, qu'une dame a trouvés dans une maison qu'elle restaure. "De toute façon, j'allais m'en débarrasser", se réjouit-elle. Pour une autre dame venue faire estimer une collection de timbres, il reste difficile de se séparer de certains biens : "J'ai des choses, mais qui ont encore une valeur sentimentale."

Une fois les objets estimés, le commissaire-priseur fait signer une réquisition aux clients qui lui confient un bien, pour qu'il le vende aux enchères à leur place. Il touche une commission de 10 à 18% de chaque vente.


JB | Reportage : Sylvie Pinatel, Christophe Moutot

Tout
TF1 Info