Les Matins LCI

L'expresso, trésor italien bientôt au patrimoine de l'humanité ?

TM avec AFP | Chronique : Benjamin Cruard
Publié le 16 février 2022 à 10h49
JT Perso

Source : TF1 Info

L'Italie veut faire entrer l'expresso au patrimoine mondial immatériel de l'humanité de l'Unesco.
Au-delà d'une spécialité de café, c'est une tradition de convivialité que défend la péninsule.

Après le repas à la française, l'expresso italien à l'honneur ? Bien plus qu'un café, c'est un art de vivre que Rome veut faire entrer au patrimoine immatériel de l'Humanité. 

Les Italiens avalent une trentaine de millions d'expressos par jour. Un trésor national qui répond à des critères exigeants. Un expresso digne de ce nom fait environ 25 millilitres et son "arôme doit être intense et riche de notes fleuries, fruitées, de chocolat et de pain grillé", selon l'Institut de l'expresso italien, fondé en 1998 pour inscrire dans le marbre les règles encadrant sa confection.

"Des reflets couleur fauve"

"En bouche, l'expresso doit être corsé et velouté, avec une juste dose d'amertume", est-il spécifié, sans oublier en surface "une crème (...) de couleur noisette tendant sur le noir, caractérisée par des reflets couleur fauve".

C'est un Turinois, Angelo Moriondo, qui a breveté en 1884 la première machine à expresso, avant qu'un Milanais, Desiderio Pavoni, n'impulse leur production de masse. L'expresso est rapidement devenu très populaire du nord au sud du pays, avec de légères nuances en fonction des régions : plus ou moins allongé, plus ou moins corsé, accompagné d'un verre d'eau gazeuse.

Lire aussi

De Venise à la Sicile, l'expresso est aussi un rituel social incontournable, un instant de convivialité. "On en boit tous les jours, à n'importe quelle heure. C'est un moment de partage, un moment magique", explique à  l'AFP Massimiliano Rosati, propriétaire de l'antique et prestigieux café Gambrinus à Naples, qui a participé au montage du dossier de candidature à l'Unesco. 

Nombre de traditions italiennes ont déjà été reconnues par l'Unesco, de la cueillette des truffes à l'art de la pizza napolitaine en passant par le régime méditerranéen et la fabrication de violons à Crémone.


TM avec AFP | Chronique : Benjamin Cruard

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info