Lourdes : dans les coulisses de la fabrication des cierges

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Thibault PETIT, Pascal MICHEL et François GUINLE
Publié le 9 février 2024 à 16h57

Source : JT 13h Semaine

Il y a un métier très rare, qui n'existe qu'à Lourdes : celui de feutier.
Un travail de l'ombre en lien avec les 400 tonnes de cierges qui sont brûlés sur place chaque année.
Leur fabrication est assez remarquable.

Absent des répertoires des métiers et des dictionnaires, le travail de feutier, qui consiste à brûler les millions de cierges achetés chaque année par les pèlerins de Lourdes, n'existe que dans la cité mariale, selon les Sanctuaires. Même en saison basse, d'octobre à mars, lorsqu'il n'y a pas de pèlerinage officiel, les feutiers sont à l'œuvre car tous les cierges achetés ne sont pas brûlés sur le champ.

Chaque année, près de deux millions de fidèles allument un cierge à Lourdes. Certains n'ont même plus besoin de faire le déplacement. Grâce à une application, il est désormais possible de commander son cierge à distance, aussi simplement qu'une pizza. 


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : Thibault PETIT, Pascal MICHEL et François GUINLE

Tout
TF1 Info