LE WE 13h

Marché de Noël de Colmar : face à la crise énergétique, plus de chauffage et des horaires adaptés

Léa Tintillier | Reportage TF1 : Philippe Vogel, Laurence Claudepierre
Publié le 26 novembre 2022 à 17h51, mis à jour le 26 novembre 2022 à 17h57
JT Perso

Source : JT 13h WE

Au marché de Noël de Colmar, les chauffages d’appoint ont été interdits dans les chalets.
Les horaires ont aussi été adaptés afin de réduire la consommation énergétique.
La magie de Noël opère tout de même.

À Colmar, en cette fin novembre, les températures sont encore plutôt clémentes. Alors inutile de s’emmitoufler exagérément. Sauf peut-être pour les commerçants du marché de Noël, car cette année, les chauffages d’appoint sont interdits. Il a donc fallu s’organiser pour tenir des heures durant dans les chalets. "Je mets des semelles chauffantes tous les jours, le soir surtout. Ça agit à peu près pendant quatre heures, donc comme ça, je n’ai pas froid aux pieds", sourit une commerçante. Sans oublier l’isolation du sol avec les moyens du bord, comme quelques cartons dépliés sur le sol. 

En effet, le décret du 30 mars 2022 impose la suppression du chauffage dans les chalets des marchés de Noël. "Malgré la grande difficulté physique que constitue, sur la durée, cette mesure, les exposants des marchés de Noël en prennent acte", détaille le communiqué de l’office de tourisme de Colmar et sa région. 

Des horaires adaptés

En outre, les horaires d’ouverture des marchés ont été adaptés. Ils ouvrent à 11h au lieu de 10h en semaine. Quant au marché gourmand de la place de la Cathédrale, "dont l’activité est naturellement énergivore", précise le communiqué, il ferme à 21h au lieu de 22h. 

Lire aussi

Toutes ces nouvelles restrictions visent à réduire la consommation énergétique des marchés. Mais pas de quoi bouleverser la magie de Noël à Colmar. Certains commerçants sont cependant plus chanceux. Le four à tartes flambées et les marmites de vin chaud font office de chauffage central. "Je n’ai pas froid, non. Avec tous les fours, les crêpes, le vin chaud, je n’ai pas froid. J’ai trop chaud même", rit un commerçant. Pas de jalousie, le chalet des douceurs est ouvert à tout le monde. Un point de ralliement naturel peu importe la chaleur. Allez savoir pourquoi. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 : Philippe Vogel, Laurence Claudepierre

Tout
TF1 Info