Pourquoi fête-t-on la Saint-Nicolas dans une partie de la France ?

Publié le 6 décembre 2022 à 7h00
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Dans beaucoup de pays d'Europe, comme dans le nord et l'est de la France, les enfants reçoivent des cadeaux ou des friandises à la Saint-Nicolas, le 6 décembre.
On vous explique ce personnage et ses origines.

Chaque année, comme on le voit dans le reportage de TF1 ci-dessus, des Nancéiens, mais aussi des touristes étrangers, viennent assister à la procession de la Saint-Nicolas. Selon la tradition, le maire de Nancy remet les clés de la ville à Saint-Nicolas, annonçant ainsi le début des réjouissances de fin d’année et la célébration du solstice d’hiver. En Meurthe-et-Moselle, ce grand défilé est autant attendu par les petits que par les grands. Le saint patron est la star de la parade et guide la procession. Il est accompagné de chars originaux confectionnés spécialement pour l’occasion par des centaines de bénévoles. Des troupes d’artistes assurent l’animation des festivités, et on retrouve des personnages qui ont aussi contribué à faire sa légende : le père Fouettard et le boucher tueur d’enfants. 

La tradition de la Saint-Nicolas date du Moyen-Âge et continue d’être mise à l’honneur dans les pays d’Europe du Nord et de l’Est. En France, elle est fêtée principalement dans le nord et l'est (Alsace, Lorraine, Franche-Comté, Ardennes). On dit que le saint est chargé de punir les enfants mal élevés, et de récompenser les enfants sages.

Qui est ce Nicolas ?

Nicolas de Myre, plus connu sous le nom de Saint-Nicolas, est le saint patron des Lorrains, mais aussi des enfants sages, des marins, pèlerins et commerçants. Il est né vers 270 dans l’actuel Sud-Ouest de la Turquie. Orphelin dès son plus jeune âge, le récit de son bon comportement s’est diffusé presque partout dans le monde chrétien. Toute sa vie, il a donné aux pauvres, aux veuves et aux désargentés, une grande part de la fortune héritée de sa famille. Il est décédé le 6 décembre 331 dans la ville de Myre.

Lire aussi

Il a été canonisé par l’Église, c’est donc une figure sainte dans la religion orthodoxe. Il aurait obtenu de l’empereur Constantin un abaissement des impôts en plaidant la cause des habitants de Myre à Constantinople. Après sa mort, ses reliques sont considérées comme miraculeuses car elles produisent la "manne de Saint-Nicolas", une huile miraculeuse. Encore commercialisée aujourd’hui, celle-ci est censée permettre de guérir les malades. Ce miracle post-mortem a largement contribué à étendre le culte de Saint-Nicolas dans la religion orthodoxe.

Où retrouve-t-on cette tradition en Europe ?

En Grèce, Saint-Nicolas est le saint patron des marins, tandis qu’au Luxembourg, les enfants reçoivent même plus de cadeaux le 6 décembre que pour Noël. La tradition de Saint-Nicolas est intégrée dans les coutumes et cultures de différents pays de racines chrétiennes. Saint-Nicolas est considéré comme l’ancêtre du Père Noël, il a même inspiré la célèbre marque de soda Coca-Cola pour une campagne de publicité mythique. En 1931, l’illustrateur Haddon Sundblom l’habille alors aux couleurs de la célèbre bouteille, rouge et blanc, même s’il apparaissait déjà dans ces couleurs avant l’association à la firme.


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info