À Colmar, on recense de plus en plus de maisons à colombages fissurées ou abîmées.
Plusieurs raisons permettent d'expliquer la fragilisation de ces habitations traditionnelles.
Outre la sécheresse et l'humidité, des travaux inappropriés n'ont rien arrangé.

"Des maisons commencent à s'écrouler, ça fait un peu peur". Attachés à leur patrimoine, les Colmariens sont inquiets, alors que l'année dernière à Colmar, trois arrêtés ont été pris pour la mise en sécurité de maisons alsaciennes. Une habitation à colombages du XVIᵉ siècle, évacuée dans l'urgence, est désormais soutenue par des étais, tandis qu'on observe de plus en plus de poutres rongées et de structures déformées dans les rues du centre-ville.

Des travaux inappropriés ont notamment, au fil du temps, fragilisé les colombages. "On a bétonné des caves, des dalles, on a surisolé les maisons, ce qui crée des problèmes de condensation, d'humidité qui ne s'évacue pas, alors que ces maisons ont besoin de respirer", résume Christian Fushs, membre de l'association pour la sauvegarde de la maison alsacienne.

Les variations climatiques en cause

Mais la sécheresse et l'humidité permettent également d'expliquer cette dégradation. Alors que les colombages avaient été volontairement cachés au siècle dernier, car passés de mode, les faire ressortir les a en effet brutalement soumis aux variations climatiques. 

Dans un contexte où il est difficile pour la municipalité d'intervenir sur des propriétés privées, il a fallu inventer des solutions. "On accepte, par dérogation du Conseil municipal, que des maisons anciennes, lorsqu'elles sont abandonnées depuis plus de quinze ans, puissent être transformées en logements de tourisme", souligne Eric Straumann, maire de Colmar. 


La rédaction de TF1info | Reportage Philippe Vogel, Louise Schöneshöfer

Tout
TF1 Info