VIDÉO - Insolite : un détail cloche sur cette église de Mayenne

par L.T. | Reportage TF1 Manon Monnier, Charlotte Sebire
Publié le 29 juin 2023 à 16h37

Source : JT 13h Semaine

A Cossé-le-Vivien, le clocher de l’église ne ressemble pas à tous les autres.
Le JT de TF1 vous emmène dans cette petite commune de Mayenne.

En haut de l'église de Cossé-le-Vivien, on voit une sirène d'alarme des pompiers... mais pas de clocher. Celui-ci se trouve ailleurs. Il faut contourner l'église de cette petite commune de Mayenne et chercher au sol pour le dénicher. "On a notre clocher qui est là", montre Gérard Lézé, bénévole de la paroisse, dans le reportage du 13H de TF1 ci-dessus. 

Déplacées il y a plus de 100 ans

Il a été déplacé à cet endroit il y a plus de 100 ans car les fondations de l’église n’étaient pas assez solides. "Il y a quatre cloches. C’est quand même dommage dans un village de ne pas en avoir. Les habitants sont habitués à les entendre et s’ils entendent les cloches, il y a quelque chose de particulier qui se passe au niveau de la commune", reprend Gérard Lézé.

 

Aujourd’hui, pour sonner les cloches, tout se fait à distance. Une solution moderne et facile pour le père Julliot. "La mise en route est très, très simple : on sélectionne et puis on appuie sur ok pour une mise en route", explique-t-il devant le dispositif. "J’apprécie de ne pas avoir à tirer sur des cordes pour les mettre en route, donc vraiment, c’est très, très pratique", affirme-t-il. 

Une autre église a, elle aussi, déplacé son clocher

L’église de Cossé n’est pas la seule à avoir déplacé son clocher au sol. À cinq kilomètres de là, à Méral (Mayenne), même problème. Les deux édifices ont été dessinés par le même architecte. "Le clocher bougeait un petit peu par moments. Il oscillait à gauche et à droite parce que les trois grosses cloches qu’il y avait bougeaient dans le même sens. Souvent, les cloches vont dans des sens différents pour équilibrer, mais pas là", explique Bertrand Clavreul, habitant de Méral passionné d’Histoire. 

Les habitants craignaient que le clocher tombe sur l’école à proximité. "Voilà le nouveau clocher, qui a remplacé la flèche de l’église qui était dangereuse. Et ce clocher-là a été construit en 1930", ajoute Bertrand Clavreul. Aujourd’hui, même depuis le sol, les cloches de ces églises continuent à rythmer la journée des habitants. 


L.T. | Reportage TF1 Manon Monnier, Charlotte Sebire

Tout
TF1 Info