Jeu populaire et sport à part entière avec son championnat de France, le palet vendéen compte une soixantaine de clubs dans le département.
Il séduit de plus en plus de Français.

Un bruit métallique, celui des palets en fonte qui s'entrechoquent sur une plaque de plomb. Une fois par semaine, les joueurs du club de Chavagnes-en-Paillers s'entraînent pour le plaisir ou la compétition. Les règles sont simples, chaque équipe doit arriver au nombre de treize points.

Après avoir lancé le petit ou le maitre, il faut atterrir sur la plaque. Comme à la pétanque, en cas de contestation, un arbitrage est nécessaire. Mais le palet, c'est aussi la convivialité. Autour du comptoir, entre les anecdotes et les nouvelles des copains, c'est l'occasion d'évoquer quelques souvenirs.

C'est au début du XXe siècle que le palet se développe en Vendée. Les premiers palets sont fabriqués par des ouvriers avec des métaux de récupération. Aujourd'hui, le palet vendéen est sorti des caves. Ce grossiste en vend depuis les années 80. Dans le hangar, il y a des milliers de plaques de plomb et autant de palets en laiton ou en fonte. Des pièces fabriquées dans une fonderie de Charente-Maritime. En moyenne, comptez 140 euros pour un équipement complet.


TF1 | Reportage N. Hesse, R. Hellec

Tout
TF1 Info