Drôle d'expression : pourquoi dit-on "monter sur ses grands chevaux" ?

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : J.Rieg-Boivin, L. Claudepierre
Publié le 15 avril 2024 à 16h10

Source : JT 13h Semaine

"Monter sur ses grands chevaux" est une expression imagée dont on connaît plus ou moins le sens, mais pas l'origine.
Pour le découvrir, le JT de TF1 vous emmène jusqu'en Italie.
Mais d'où vient cette expression ?

Dans les westerns, les héros montent tous de grands chevaux, c'est l'image de la puissance. Mais savez-vous ce que signifie l'expression ? Elle est souvent interprétée par le fait de perdre son sang-froid. Mais notre linguiste nous livre une autre explication. "Le grand cheval au Moyen Âge, c'est celui dont on se sert quand on est un noble pour aller à la guerre, parce qu'on avait besoin de chevaux qui étaient très solides pour porter le chevalier avec son armure et ses armes", explique Annie Kuyulcuyan, professeure de linguistique française à l'université de Strasbourg.

Mais pourquoi l'expression est-elle au pluriel ? Comment monter sur plusieurs chevaux à la fois ? Pour le comprendre, nous partons à Venise, en Italie, au XVIe siècle. Difficile à croire, mais les dames de la noblesse réussissaient à l'époque à monter sur de drôles de chaussures surnommées "de grands chevaux". Elles leur donnaient un air hautain et supérieur. "C'est social. Quand on est riche et important, on se montre en société, et donc on est supérieur dans la foule, parce qu'on est bien plus grand avec des chaussures comme ça", détaille Baptiste Beaudet, chargé de médiation culturelle au Musée de la chaussure de Romans-sur-Isère (Drôme).

Jadis, les "grands chevaux" ne revêtaient aucune notion d'énervement. Mais la langue française évolue et a peu à peu intégré la colère à l'expression.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : J.Rieg-Boivin, L. Claudepierre

Tout
TF1 Info