Elles font partie du paysage sur les côtes normandes et dans le nord.
Les cabines de plage doivent pour la plupart être démontables, protection du littoral oblige.
Chaque année, les habitués s’y retrouvent, génération après génération.

Bien rangées face à la mer, l’été à Granville, les cabines de plage sont incontournables. Si vous cherchez Jean-Pierre, vous le trouverez à coup sûr devant sa cabine à lire le journal. Youri, cinq ans, passe plutôt son temps à l’intérieur. Pour Martine, chaque été, depuis 50 ans, c’est la 147 qu’elle loue.

Les cabines appartiennent à la commune qui les loue à la saison, au mois, et même à la semaine, pour 75 euros. À la fin de l’été, elles devront toutes être démontées, c’est la loi Littoral qui l’impose. Mais à Gouville-sur-Mer, la commune a réussi à négocier une exception. Inscrites aux patrimoines de la ville, ses cabines de plage aux toits colorées ont le droit de rester en place toute l’année.

Les 71 cabines de plage sont détenues par des particuliers. De chanceuses familles, qui se les transmettent de génération en génération. À la mairie, la liste d’attente pour en acheter une est longue. Certains patientent depuis plus de vingt ans. Retrouvez la suite du reportage dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1 | Reportage Delphine Sitbon, Jean-Yves Mey

Tout
TF1 Info