Une transhumance traditionnelle à Chambord

TF1 | Reportage H. Corneille, S. Maloiseaux
Publié le 6 mai 2022 à 13h22, mis à jour le 6 mai 2022 à 15h49

Source : JT 13h Semaine

Le château de Chambord, l'une des stars de la Loire, abrite dans son parc des brebis d'une race locale qui a failli disparaître.
Elle a été réintroduite sur le domaine il y a deux ans.

Rassurer la brebis, passer délicatement la tondeuse, et voilà une tonte royale. "La technique, c'est de tenir la brebis avec les jambes. Elle est posée et calme, c'est ce qu'il faut chercher", explique un professionnel.

Pour la tonte annuelle, des collégiens sont venus découvrir la solognote, une race ancienne de la région. On compte 70 brebis, et près de 100 kilos de laine sont à prélever ce vendredi matin. "On dirait qu'on va s'en servir pour faire un oreiller parce que c'est tout douillet", "on dirait que c'est de la barbe à papa, c'est comme des cheveux bouclés", commentent les enfants.

En plus de sa robe beige, la brebis solognote se reconnaît à sa peau châtaine. Au XIXe siècle, il y en avait plus de 300.000, mais elles ont failli disparaître de la région ces dernières décennies. Alors, depuis deux ans, le domaine national de Chambord souhaite réimplanter cette race sur ses terres. Les bénéfices sont multiples. Délestées de leur manteau, les solognotes entament une petite transhumance pour retourner bonifier les terres du château. Dans les prochaines années, le domaine national souhaite accueillir une centaine de solognotes supplémentaires.


TF1 | Reportage H. Corneille, S. Maloiseaux

Tout
TF1 Info