La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Variant anglais : face aux contaminations, l'inquiétude règne à Dunkerque

Publié le 11 février 2021 à 20h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

REPORTAGE - À l'échelle de la France, le variant anglais est responsable de 20 à 25% des contaminations. Mais c'est beaucoup plus dans certaines communes. C'est le cas par exemple à Dunkerque où le service de réanimation de l'hôpital de la ville est saturé.

Tous les indicateurs sont dans le rouge. Depuis la semaine dernière, les contaminations au Covid se multiplient de façon brutale à Dunkerque, avec une accélération du variant anglais. Une alerte qui provoque beaucoup d'angoisses chez les Dunkerquois. Et ces chiffres spectaculaires ont de quoi inquiéter, car pour les deux vagues précédentes. Ce qui s'est passé à Dunkerque s'est ensuite produit dans les autres villes du Nord.

On parle de plusieurs foyers de contamination dans des entreprises, au commissariat, et même au palais de Justice. Le variant anglais aurait une contagiosité de 50 à 70% plus élevé que la souche initiale de coronavirus. Dans une pharmacie où l'on pratique des tests antigéniques, un patient sur deux qui vient se faire dépister est positif.

À l'hôpital, la situation est devenue critique. Le service qui reçoit les malades du Covid est saturé et des patients de réanimation sont transférés vers d'autres hôpitaux de la région. C'est donc une troisième vague bien plus violente qui frappe les soignants de Dunkerque. Ils doivent gérer plusieurs décès par jour. Les autorités de Santé ont annoncé une grande campagne de dépistage la semaine prochaine.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info