Voiture électrique : comment la Norvège est devenue championne du monde

Marius Bocquet avec AFP
Publié le 9 janvier 2023 à 21h30, mis à jour le 10 janvier 2023 à 9h27

Source : JT 20h Semaine

En Norvège, les voitures électriques ont représenté près de 80% des ventes l'an dernier.
Les véhicules propres y bénéficient de multiples avantages.
Une équipe de TF1 s'est rendue dans le pays scandinave pour observer sa recette.

Une voiture sur cinq circulant sur les routes norvégiennes est désormais électrique. Une proportion qui a doublé en moins de trois ans, selon les chiffres de l'Association norvégienne des véhicules électriques. La Norvège est désormais la championne du monde de la voiture électrique avec, de loin, le plus grand nombre de véhicules circulant sans émission par habitant.

Le pays scandinave s'est fixé l'objectif que toutes ses voitures neuves soient "zéro émission" - via l'électrique ou l'hydrogène - à compter de 2025. Les voitures propres y bénéficient de multiples avantages : exemption de quasiment toutes les taxes, prix réduit pour les péages urbains et le stationnement sur les parkings publics ou encore possibilité sous certaines conditions d'emprunter les couloirs de transport collectif...

De nombreux avantages au quotidien

Mathieu, un Français installé à Oslo depuis une quinzaine d'années, a troqué son ancienne voiture essence contre un véhicule électrique. L'investissement lui a coûté 60.000 euros, malgré les aides de l'Etat très généreuses. "J'ai eu une exemption de 25% de TVA et c'est forcément non négligeable. Je pense que je n'aurai pas eu les moyens d'acheter cette voiture sinon", explique-t-il dans le reportage ci-dessus. En plus de ce coup de pouce de 15 000 euros, il bénéficie de nombreux avantages au quotidien.

"En tant que propriétaire de véhicule électrique, je bénéficie d'un tarif préférentiel au péage pour rentrer sur le centre-ville d'Oslo. Je vais payer 3 euros le passage alors qu'un véhicule thermique va payer à peu près le double",  détaille-t-il. Mathieu peut également emprunter les couloirs de bus, ce qui lui permet de mettre moitié moins de temps pour effectuer son trajet. "Un quart d'heure au lieu d'une demi-heure", précise-t-il.

Autre secret de ce succès, la possibilité de recharger très facilement sa voiture. Rien qu'à Oslo, on compte plus de 3000 bornes, cinq fois plus qu'à Paris.

80% des voitures neuves sont électriques

Résultat, les voitures électriques représentent aujourd'hui environ 80% des nouvelles immatriculations, et de plus en plus de modèles sont disponibles sur le marché. À titre de comparaison, le pourcentage en Europe était de 10% en 2022, tandis que la France fait un petit peu mieux sur la même période avec 13% de nouvelles immatriculations en électrique l'an dernier.

Face à la propagation de ces véhicules et à l'énorme manque à gagner que cela engendre pour les finances publiques, les autorités norvégiennes ont cependant commencer à rogner certains avantages. À compter du 1er janvier, l'exemption de TVA (d'un taux de 25%) lors de l'acquisition d'un véhicule électrique neuf ne vaudra plus ainsi que dans la limite d'un prix d'achat de 500.000 couronnes (environ 47.000 euros). Les sommes supérieures à ce plafond étant, elles, sujettes à la taxe.

Ce mécanisme pèsera, par conséquent, sur les véhicules relativement haut de gamme comme les Tesla ou encore certains modèles électriques de constructeurs tels que Mercedes et Audi.  


Marius Bocquet avec AFP

Tout
TF1 Info