VIDÉO - Pourquoi les voitures électriques font-elles un tel carton en Corse ?

par L.T. | Reportage : Julien Roux
Publié le 24 juin 2023 à 20h58, mis à jour le 25 juin 2023 à 18h01

Source : JT 20h WE

La Corse est devenue championne de France des voitures électriques.
Leurs ventes y ont bondi de 47% l’an dernier.
Pourquoi ont-elles un tel succès sur l'île de beauté ?

Comme de nombreux Corses, Franck a pris le virage de l’électrique. Il est ce que l'on appelle un gros rouleur. Il parcourt 60.000 kilomètres chaque année. "J’avais des craintes comme tout le monde quand je suis passé à l’électrique. Je suis à 450 kilomètres d’autonomie. Ça suffit largement pour travailler tous les jours", déclare-t-il. 

L’étroitesse du territoire, mais également le dénivelé des routes corses, sont particulièrement adaptés aux voitures électriques. "En descente, ça permet une régénération de la batterie assez importante et du coup de gagner en autonomie", poursuit Franck. Mais arrive-t-il à trouver suffisamment de bornes de recharge ? "On a des bornes tous les 20 à 30 kilomètres", répond-il. 

La charge dure 20 minutes et lui coûte 25 euros. "Aujourd’hui, mensuellement, je suis à peu près à 150 euros par mois pour l’électricité. Avant, sur du diesel, j’étais plus sur du 600 euros mensuel. Ce n’est pas négligeable du tout. C’est une réelle économie", affirme Franck. 

De nombreuses voitures électriques acquises par les agences de location

Une économie, mais aussi un business. Certaines sociétés se sont emparées du marché de l’électrique jusque sur les parkings des zones commerciales. "Le temps de parking qui était avant un temps mort devient un temps utile pour la recharge. Aujourd’hui, on en a 240 et l'on prévoit d’en ouvrir en 2023 150 de plus sachant qu’aujourd’hui, sur la Corse, il y a 600 points de charge", explique Maureen Houel, directrice produit de Driveco. 

Une progression spectaculaire. Il y a encore deux ans, la Corse était la région de France la moins bien dotée en bornes de recharge. Leur développement a permis de faire décoller les ventes de voitures électriques sur l’île : +47% d’immatriculations de véhicules particuliers l’an dernier alors que la moyenne nationale s’élevait à 26%. 

L’augmentation du coût des carburants déjà plus chers en Corse que sur le continent a également encouragé les Corses à abandonner les véhicules thermiques. Mais, ce n’est pas la seule explication de ce succès inattendu. Sur les 2400 modèles électriques vendus en Corse l’an dernier, 1000 ont été acquis par des loueurs de voiture. Avec les voitures électriques, les clients des agences de location ont cinq fois moins d’accidents que les conducteurs roulant à l’essence ou au diesel. 


L.T. | Reportage : Julien Roux

Tout
TF1 Info