Carburant : difficultés d'approvisionnement dans certaines stations d'Île-de-France après une grève

par I.N
Publié le 7 décembre 2023 à 8h39

Source : TF1 Info

Une grève touche depuis plusieurs jours deux dépôts de carburant d'Île-de-France.
En région parisienne, quelques stations-service commencent ainsi à manquer d'essence et de gazole.

Les difficultés pour faire le plein sont-elles de retour ? Depuis le 4 décembre, les dépôts de carburant de Gennevilliers et de Coignières, en Île-de-France, sont touchés par une grève. D'après la CGT Transports, certains salariés de sous-traitants de TotalEnergies protestent contre "l'installation de caméras filmant l'intérieur des cabines et ses conducteurs". Dans un communiqué, le syndicat a lancé un appel à la grève depuis le début de la semaine, "un bras de fer qui risque de durer", a-t-il prévenu.

"Un mouvement passager", selon Pascal Perri sur LCI

Conséquence directe : dans certaines stations-service d'Île-de-France, du carburant commence à manquer. D'après les données gouvernementales relayées par nos confrères du Parisien, quelque 22% des stations du Val-de-Marne, 21% de Seine-Saint-Denis et 20% des Hauts-de-Seine manquaient d'au moins un carburant mercredi 6 décembre au matin.

Toutefois, selon Pascal Perri, éditorialiste économique de LCI, il n'y a pas de crainte à avoir pour la suite. "C'est juste un problème logistique", affirme-t-il. "Aujourd'hui, il y a sur le marché une quantité suffisante de matière première, à bon prix. Il n'y a aucune difficulté, c'est un mouvement passager, un petit accident conjoncturel."

D'autant qu'il n'est pas dit que le mouvement social s'éternise. Sur ses réseaux sociaux, la CGT Transports a publié mercredi soir une capture d'écran d'un mail de la direction de TotalEnergies, affirmant que le "plan de renforcement de la sécurité du transport routier" est annulé. "La Fédération des transports CGT et les salariés en grève ont fait plier la multinationale", s'est félicité le syndicat.


I.N

Tout
TF1 Info