Les Parisiens sont appelés à voter pour ou contre le maintien des trottinettes électriques en libre-service le 2 avril prochain.
Sur TikTok, de jeunes influenceurs vantent les mérites de ce moyen de transport et encouragent leurs abonnés à participer à ce scrutin.
Des publications qui font en réalité l’objet d’un partenariat rémunéré avec les trois principaux opérateurs dans la capitale.

Les trottinettes électriques en libre-service ? "C’est écologique", "c’est utile pour éviter les bouchons", "ça coûte moins cher que les taxis"… Depuis quelques jours, des Tiktokeurs rivalisent d’arguments chocs pour encourager leurs abonnés à se rendre dans les urnes le 2 avril. À l’initiative de la mairie de Paris, les habitants de la capitale sont en effet appelés à décider du sort des trottinettes en libre-service. Une votation inédite sur un sujet qui divise.

En 2018, une douzaine de sociétés se sont installés à Paris, mais les dérives de ces deux-roues ont amené la municipalité dirigée par Anne Hidalgo à serrer la vis à plusieurs reprises. Accidents à répétition, parking sauvage sur la voie publique, bilan carbone contesté… Fin 2022, la Ville a menacé les trois opérateurs agréés - le Californien Lime, le Franco-néerlandais Dott et l'Allemand Tier - de ne pas renouveler leur contrat, qui arrive à échéance fin mars.

Beaucoup de 18-35 ans ne sont pas au courant de ce vote et des conséquences potentielles
Un porte-parole des opérateurs Lime, Dott et Tier

Dans leurs messages vidéos, des influenceurs comme Roman Freud - plus de 500.000 abonnés -, Ethan Berrebi  - quasiment 2 millions de suiveurs - ou encore Valise & Caramel- 600.000 fans - se disent tous catastrophés à l’idée de ne plus pouvoir utiliser les trottinettes en libre-service. 

Cette indignation légitime aurait-elle été monnayée par les opérateurs ? Oui, et c'est assumé : on aperçoit la mention "Partenaire Rémunéré" sous les publications. Les opérateurs nous disent également que "ce type de communication est encadré et très standard en 2023" et il est effectivement "signalé."

Sous la publication des influenceurs Valise & Caramel, on aperçoit la mention "Partenaire rémunéré".
Sous la publication des influenceurs Valise & Caramel, on aperçoit la mention "Partenaire rémunéré". - TikTok

"Nous constatons que beaucoup de 18-35 ans ne sont pas au courant de ce vote et des conséquences potentielles", explique une porte-parole commune de Lime, Dott et Tier à TF1info. Les opérateurs, estimant que "les modalités de la votation et la communication de la Ville ne sont d’ailleurs pas bien adaptées aux 18-35 ans", ils ont donc pris cette initiative : "Il est important de leur parler aussi - à travers des médias qui les touchent directement - pour qu'ils participent à cet exercice démocratique", ajoute-t-elle.

S'ils souhaitent répondre à la question "Pour ou contre les trottinettes en libre-service à Paris ?", il leur faut en effet se rendre dans des bureaux de vote mis en place dans chaque arrondissement de la capitale, en personne, puisque le vote par procuration n'est pas possible. 

Ces publications d'influenceurs sur TikTok s’inscrivent dans "une campagne plus large avec de l’information dans la rue, sur les réseaux sociaux, des événements, des communications dans nos applications et un site trottinonsmieux.com qui explique toutes les modalités du vote", précise également ce porte-parole, évoquant une "campagne de communication financée par les opérateurs". 


Jérôme VERMELIN

Tout
TF1 Info